AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  


Partagez | 
 

 Il faut qu'on parle

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
Message
MessageSujet: Il faut qu'on parle   Mer 10 Fév - 18:41

avatar

Lena S. Smith
Back to Tree Hill
─────────────♡─────────────
Back to Tree Hill
messages : 57
âge : 30




Il faut qu’on parle
Ft. Mason O’Brady
 
Depuis quelques jours, Léna était de retour à Tree Hill après avoir passé huit mois chez sa mère à Charlotte Ville. La jeune femme était retournée vivre là-bas, suite à son divorce. Mais elle avait appris il y a peu qu’elle était enceinte. La belle blonde avait fait un déni de grossesse et avait appris la nouvelle suite à des examens médicaux alors qu’elle avait fait un malaise. Le père, son ex-mari, vivant toujours à Tree Hill, Léna avait décidé avait décidé de revenir ici afin de le lui annoncer en face à face. Elle avait passé plusieurs jours dans sa chambre d’hôtel, à chercher le meilleur moyen de lui annoncer. Et en même temps, elle débutait son huitième mois donc ça ne passait vraiment inaperçu. Prenant son courage à deux mains, Léna envoya un sms à Mason. "Bonjour Mason! Je sais que l’on ne s’est plus reparlé depuis que je suis partie. Mais je suis à Tree Hill. Il faut que je te vois. J’ai quelque chose d’important à te dire." Elle ne savait pas trop s’il allait accepter de la revoir. C’est elle qui avait demandé le divorce. La belle blonde ne supportait plus la relation entre Brooke et Mason. D’autant plus qu’elle avait bien compris que son ex-mari avait des sentiments pour la jolie brune. Depuis qu’elle le savait, elle s’était toujours demandé s’il avait été amoureux d’elle. Au début, il l’avait été, elle en était sûre, mais au fil du temps, il avait cessé de la regarder, et de la toucher. Ils en étaient presque arrivé à faire lit à part. Ils ne cessaient de se disputer. Et Mason était de plus en plus absent, préférant passer son temps au bureau plutôt que chez lui avec sa femme. Léna avait bien tenté de recoller les morceaux entre elle et son mari mais c’était peine perdue. Tout ceci les avait conduits au divorce. Mais aujourd’hui, elle devait lui annoncer qu’il allait être père dans quelques semaines. Même si elle ne voulait qu’il fasse partie de sa vie, il avait le droit de faire partie de la vie de sa fille. Et elle ne l’en empêcherait pas. Léna attendait nerveusement une réponse à son message.

© Belzébuth
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Il faut qu'on parle   Mer 10 Fév - 20:10

avatar

Mason O'Brady
They are to Tree Hill
─────────────♡─────────────
They are to Tree Hill
messages : 143

Il faut qu'on parle × ft. MASON & LENA
J'avais travaillé toute la nuit étant de permanence hier soir, cette nuit ne fut pas calme et de tout repos. Quoique Tree Hill soit une petite ville, la nuit fut assez agitée et je n'ai pas cessé d'être appelé avec mon coéquipier. J'ai donc quitté mon poste à 8 heures ce matin, et j'avais sérieusement hâte de retrouver mon appartement pour me reposer. Ces derniers temps les choses étaient assez compliquées, le fait de me retrouver seul à l'appartement depuis le départ de mon ex-femme Léna qui je l’avoue est très difficile à accepte!r J'ai faits le con, j'ai délaissé ma femme et j'ai été loin d'être le mari parfait. Mes parents ne m'ont jamais appris la vie ainsi, même si j'ai grandi avec mon père et ma sœur, j'ai tout de même le sens des valeurs mais j'ai oublié cela. Léna n'a pas supporté le fait que j'ai la tête à une autre femme, elle n'a jamais eu tort c'est ma faute et celle de personne d'autre. En même temps, j'ai gagné quoi aujourd'hui? Rien! J'ai gagné juste un divorce, Brooke est toujours mariée à Julian le pire enfoiré de cette planète et je suis toujours le meilleur ami et rien d'autre. Pourquoi ai-je brisaé ma vie ainsi? Quand j'y repense, je me pose toutes les questions du monde et je me dis que j'ai perdu la seule femme qui a tout fait pour moi. Sur la route, j'avais l'esprit ailleurs, je repensais à mon passé avec ma femme et je me souviens quand j'ai commencé à passer mes nuits au travail. Quand Léna était douce avec moi et que je refusais, j'avais Brooke, et toujours Brooke dans ma tête! J'appuie sur le frein d'un seul coup et m'arrête net à l'intersection. J'ai évité l'accident, je pose ma tête sur le volant en respirant un bon coup. Je tourne pour rentrer au garage en sous-sol de l'immeuble où j'habite. Je me rends à l'appartement et pars prendre une douche, mon portable sonne. Mes yeux se posent sur le texte que m'écrit mon ex-femme qui me demande à me voir, c'est urgent. Salut Léna. J'espère qu'il n'y a rien de grave, viens chez moi j'habite au 33 Boulevard Roosevelt. Premier étage. Je m'habille rapidement inquiet je l'avoue, Léna qui me contact je me demande ce qu'il se passe depuis 8 mois...8 mois déjà qu'elle n'est plus dans ma vie. Je frotte mon visage, j'enfile un jogging gris et un tee-shirt noir près du corps. J'arrange un peu le salon, quand la porte se fis entendre. J'étais à la cuisine. Rentre! Je sors de la cuisine...
code by lizzou × gifs by tumblr

────────────☆ ☆ ☆ ☆ ☆────────────

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Il faut qu'on parle   Jeu 11 Fév - 10:13

avatar

Lena S. Smith
Back to Tree Hill
─────────────♡─────────────
Back to Tree Hill
messages : 57
âge : 30




Il faut qu’on parle
Ft. Mason O’Brady
 
Malgré le fait qu’elle ait demandé le divorce, Lena avait toujours des sentiments pour Mason. Et ce n’était pas prêt de s’arrêter. On ne peut pas cesser d’aimer quelqu’un du jour au lendemain. Elle avait bien essayé de faire en sorte que son mariage fonctionne mais elle avait échoué. Déjà huit mois qu’elle a mis un terme à son mariage et elle en souffre toujours autant. Il lui arrive souvent de regarder des photos de Mason et elle, et de leur vie ensemble. Aujourd’hui, elle est de retour à Tree Hill et même si ça lui fait mal, elle doit absolument revoir Mason. Elle a une nouvelle, qui risque de bousculer la vie du jeune homme. Prenant son courage à deux mains, elle lui envoie un message pour lui annoncer son retour. C’est quelques minutes plus tard qu’elle reçoit un message de son ex-mari lui signalant qu’elle pouvait venir chez lui et qu’il espérait que ce n’était rien de grave. Lena lui envoya une réponse, lui indiquant qu’elle serait là dans une trentaine de minutes. La jeune femme se prépara rapidement. Elle se maquilla très légèrement. Elle avait des cernes à cacher et d’autres petites imperfections. Une fois prête, elle appela un taxi, puis elle sortit de l’hôtel et attendit le véhicule qui la mènerai jusqu’à son ex-mari. En montant dans la voiture, elle indiqua l’adresse au chauffeur, puis elle tourna la tête afin de regarder à travers la fenêtre. Chaque coin de rue lui rappelait tout un tas de souvenirs. Elle soupira légèrement, nostalgique et triste. Lorsque le taxi s’arrêta devant l’immeuble, Lena paya le chauffeur, puis elle sortit du véhicule. Elle regarda le bâtiment et resta devant quelques minutes. Elle était nerveuse. Instinctivement, elle posa une main sur son ventre. Elle appréhendait la réaction de Mason. La belle blonde prit une profonde inspiration puis elle s’avança de la porte. Elle entra et se dirigea vers l’appartement du jeune homme. Devant la porte, elle sonna et patienta. Nerveusement, elle commença à jouer avec ses doigts. La voix de Mason se fit entendre à travers la porte, lui indiquant qu’elle pouvait entrer. Lena prit une nouvelle inspiration, puis elle entra, tentant de cacher son ventre bien rond afin d’éviter un choc trop violent à son ex-mari. "Bonjour! J’espère que je ne te déranges pas!" Elle referma la porte derrière elle, puis elle s’avança dans le couloir avant de tomber nez à nez avec Mason. Il était toujours aussi beau. Mason avait toujours été un homme très séduisant. Lena le regarda timidement. "Tu devrais t’asseoir! Ce que j’ai à te dire pourrait te provoquer un choc très violent." Lena soupira et une fois que Mason fut assis, elle commença à faire les pas, masquant toujours son ventre en dessous d’un tee shirt très large. "Avant tout, il faut que tu saches que ce n’est absolument pas volontaire. Je ne veux pas que tu penses que je te plante un couteau dans le dos. En ce qui me concerne, je ne l’ai appris que depuis peu de temps. En fait, ça doit faire deux semaines que je suis au courant. Je…..Je suis enceinte, Mason. J’ai fait un déni de grossesse. Je suis enceinte de tout juste huit mois." Lena baissa la tête. Elle craignait réellement la réaction du beau brun.

© Belzébuth
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Il faut qu'on parle   Jeu 11 Fév - 18:03

avatar

Mason O'Brady
They are to Tree Hill
─────────────♡─────────────
They are to Tree Hill
messages : 143

Il faut qu'on parle × ft. MASON & LENA
Je ne savais pas pourquoi Léna était de retour à Tree Hill et surtout pourquoi elle voulait me voir aussi rapidement. En lisant son message sur mon portable, je me rendais compter que s'était urgent et qu'elle ne pouvait pas attendre plus longtemps. Je lui avais donc dis que je l'attendais à l'appartement en lui donnant mon adresse, je venais de rentrer du travail mais je ne voulais pas faire attendre mon ex-femme plus longtemps. Cela m'inquiéter tout de même, car c'était tout de même surprenant ce message. J'avais donc pris une douche pour me passer la fatigue du travail, car la nuit fut très longue. J'avais mis un peu d'ordre dans l'appartement, histoire de ne pas laisser de bazars un peu partout. J'habitais peut-être seul, mais je n'aimais pas laisser mon appartement dans le bordel comme je dis. Il était aussi grand pour moi, mais parfait je ne me voyais pas habiter dans un petit studio je n'ai jamais été habitué. J'avais terminé, je me dirigeais vers la cuisine mon esprit à Léna et la question été pourquoi elle voulait me voir? Je n'ai jamais oublié mon ex-femme on ne referme pas une plaie comme ça du jour au lendemain et je pense même ne jamais la refermer. J'ai fais le con je suis conscient de tout ça, mais impossible de l'oublier et me dire qu'elle est partie. Je savais que mon ex-femme apprécié le thé je ne pense pas qu'elle est changée d'avis depuis 8 mois. J'étais en train de préparer quand j'entendais sonné à la porte. Je lui crier de rentrer, j'apportais le plateau sur la petite table de mon salon situé au centre. Léna fis son apparition dans le salon, elle était vêtu d'une façon que je n'avais pas l'habitude de voir, mais je ne sais pas elle semblait avoir prit du poids, mais je ne fis pas plus attention à ça. Elle s'excuser et espérait ne pas me dérangeais. Non je me suis surtout inquiéter, ça...Ça me fait plaisir de te revoir après...le divorce. Oui j'ai du mal à le dire! Mais ce qui m'inquiète encore plus c'est qu'elle me conseil de m’assoie, car la nouvelle risqué de me choquer. Je la regarde inquiet. J’exécute bêtement. Lén' tu m'inquiète là, tu es malade? Je commence à me raidir, j'ai l'impression d'entendre l'époque où j'étais gamin et que...Je chasse tout ça de mon esprit. J'écoute attentivement ce que Léna a me dire, elle dit que ce n'était pas volontaire et surtout elle n'avait pas voulu me mettre un coups de couteau dans le dos. Elle avait apprit depuis peu...Je me redresse et la regarde de haut en bas et je m'arrête sur son ventre arrondi, et à cet instant même elle m'annonce être enceinte de huit mois. Je pose mes mains sur mon visage et le frotte, j'ai l'impression que le monde s'écroule totalement sur moi. Elle a la tête baissée, comme honteuse, sauf que je ne lui en veux pas. Un déni de grossesse, j'étais sûrement coupable de ça avec tous les événements et mon égoïste légendaire. Tout juste huit mois? Tu veux dire que dans un mois je vais avoir un enfant? Habituellement on a neuf mois pour s'y faire. C'est un truc de fou... Je relève la tête et laisse tomber mes mains, j'attrape les siennes dans les miennes délicatement. J'approche mon visage pour croiser son regard et relever son visage avec mon doigt. Regarde moi Léna...Je ne peux pas t'en vouloir et il est là maintenant, il sera dans nos bras dans quelques semaines. Je suis le seul coupable de ça, si je ne t'avais pas fais vivre cet enfer tu l'aurais su et on serait sûrement encore marié. Murmurais-je à mon ex-femme.
code by lizzou × gifs by tumblr

────────────☆ ☆ ☆ ☆ ☆────────────

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Il faut qu'on parle   Jeu 11 Fév - 20:19

avatar

Lena S. Smith
Back to Tree Hill
─────────────♡─────────────
Back to Tree Hill
messages : 57
âge : 30




Il faut qu’on parle
Ft. Mason O’Brady
 
En revenant dans cette ville où elle avait vécu durant de nombreuses années, Léna se sentait mal. Elle était partie après que sa vie se soit brisée. C’était très dur pour elle. Mais en même temps, elle devait parler à Mason en face à face. Elle ne pouvait pas lui annoncer qu’il allait devenir par téléphone. C’était tout simplement inconcevable pour elle. S’il le fallait, elle était prête à emménager à nouveau à Tree Hill, si le jeune homme souhaitait faire partie de la vie de cet enfant En arrivant à l’adresse donnée par son ex-mari, Léna entra dans le bâtiment et se dirigea vers l’appartement. Après avoir eu l’autorisation de Mason, la jolie blonde entra dans le logement. Rapidement le parfum de Mason se fit sentir. Lena aimait beaucoup cette odeur. Durant les années qu’elle avait vécu avec lui, elle avait aimé se réveiller en sentant cette odeur. Avec ce parfum, elle était immédiatement de bonne humeur. Il lui arrivait parfois d’en vaporiser sur ces vêtements lorsque Mason partait sur des missions assez longues. La jeune femme marqua une pause dans le couloir puis elle s’avança vers la pièce principale. "Ça me fait plaisir aussi. Même si c’est moi qui suis partie. Tu…Tu me manques malgré tout!" Elle lui demanda ensuite de s’asseoir. Certes, Mason est un homme assez fort mais personne ne peut prédire sa réaction lorsqu’elle allait lui annoncer qu’elle était enceinte. Lena commença à faire les cents pas. Elle était de plus en plus nerveuse. "Non, je ne suis pas malade, ne t’en fais pas!" Léna prit une profonde inspiration et lui fit son annonce. La bombe était lâchée. Elle comprenait qu’il la mette immédiatement à la porte. Elle regarda rapidement le jeune homme qui se frotte le visage, puis elle baisse la tête, honteuse. Elle ne supporterait pas qu’il pense que c’était un coup monté. "Oui dans environ un mois, tu vas devenir père. Mais je ne t’oblige à rien, Mason. Je suis venue t’en parler car même si l’on est plus ensemble, je tiens à toi. Je tiendrais toujours à toi. Et je ne pouvais pas ne pas te parler de cet enfant. Mais si tu ne souhaites pas faire partie de la vie de cet enfant, je le comprendrais. Je ne te demande rien, Mason. Je voulais juste être honnête avec toi." Lorsqu’il s’approcha pour prendre ses mains, Léna frissonna légèrement. Ça lui faisait un bien fou. Au cours des huit derniers mois ce contact lui avait terriblement manqué. Elle leva doucement la tête et plongea son regard dans celui de son ex-mari. "C’est une petite fille!" Il lui annonça que s’il avait fait les choses autrement, ils seraient probablement toujours mariés. "J’aime penser que oui, mais parfois je me dis que peut-être tu aurais demandé le divorce. Je sais que tu l’aimes. Tu serais peut-être partie pour elle On ne peut pas savoir Mason." Léna lui en avait voulu pendant plusieurs mois, mais depuis quelques temps, elle s’était rendue à l’évidence. Ça ne servait à rien de lui en vouloir. On ne décide pas de qui l’on tombe amoureux. Mason était amoureux de Brooke. Léna l’avait vite compris. Et il faut avouer que Brooke est vraiment une très belle femme. Léna ne fait pas le poids à côté. Elle regarda Mason et caressa doucement son ventre. "Je dois m’asseoir. J’ai du mal à rester debout trop longtemps!" Doucement, la jeune femme s’installa sur le canapé. "Je sais que ça fait beaucoup à assimiler. Tu peux prendre ton temps! Prends le temps qu’il te faut!" Elle leva la tête vers Mason, avec un sourire timide sur les lèvres.

© Belzébuth
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Il faut qu'on parle   Jeu 11 Fév - 21:01

avatar

Mason O'Brady
They are to Tree Hill
─────────────♡─────────────
They are to Tree Hill
messages : 143

Il faut qu'on parle × ft. MASON & LENA
Je me souviens de ce cadeau offert par Léna lors de notre première rencontre, j'étais arrivé un bouquet de roses à la main, je n'avais rien trouvé d'autre j'étais même un peu intimidé pour la première fois. Puis elle est arrivé avec une petite boîte à la main en disant que ce n'était rien, un petit geste et ce parfum ne m'à plus jamais quitté. Alors je le portais chaque jour et même depuis notre divorce j'achète toujours ce parfum, Léna disait toujours que ça lui donnait une bonne humeur et ça présageait une bonne journée chaque matin. J'en souriais à cette époque, mes journées étaient bien et même si Brooke était dans mes pensées, durant un moment je l'oubliais et Léna était la seule femme. On était fusionnels et complémentaires, on se comprenait juste avec le regard et j'ai toujours une photo de nous deux dans mon portefeuille. Une photo prise après notre soirée de rencontre en tête à tête c'était Noël je mens souviens comme aujourd'hui. Je fis savoir à mon ex-femme qu'elle ne me dérangeait pas et que ça me faisait plaisir de la voir. Je ressentis quelque chose de bien quand elle ajoutait que je lui avais manqué malgré tout. Je lui souris simplement, entendre ses mots me faisaient du bien. J'ai une vie de merde depuis mon divorce et Brooke est toujours ma meilleure amie. Bref, passons je me remets au présent et je m'inquiète pour mon ex-femme. Elle semble mal alaise et perturbée, comme si quelque chose été arrivée. Elle me rassure en disant qu'elle n'est pas malade déjà ça va mieux. Mais là, elle me lâche la nouvelle et je suis vide... J'ai le monde qui me tombe sur la tête. Mais je ne lui en veux pas, car je n'y arrive pas et elle est sincère Léna ne savait pas elle a appris il y a peu de temps. Elle ne m'a jamais menti, ni à moi et ni à personne car elle est sincère. Elle me confit que dans un mois je serais papa, elle continue en disant qu'elle ne m'oblige en rien. Si je refuse d'être le père et ne pas reconnaître l'enfant elle accepte. Sérieusement, elle me croit capable de faire ça? Je ne suis pas un connard! Heureusement qu'elle est venue m'annonçait la nouvelle, je n'aurais pas réagi pareil si elle aurait donné vie à cet enfant sans que je connaisse son existence. Attend, attend! Je ne ferais jamais ça, je ne suis pas un me comme ça tu le sais Léna. On a étaient marié, tu me connais je prends toujours mes responsabilités et là ce n'est pas rien, c'est mon enfant, notre enfant dont on parle là. Je veux qu'elle sache que je prendrai ma paternité et que je ne rejetterais pas notre enfant, je dis cela au masculin et elle m'annonce que sait une petite fille... Une fille? Ma fille. une fille tu viens de dire? Je me souviens d'une anecdote, j'avais dit à Léna que notre premier enfant serait une fille, je le sentais... Le destin. Je ne lui cache pas que je suis coupable de tout, que j'ai été un enfoiré même. Elle me parle de Brooke, du passé et pourquoi on a divorcé. Je regarde mon ex-femme, je suis vraiment mal. Je ne sais pas, Brooke est ma meilleure amie elle est mariée et mère des jumeaux. Je ne sais plus Léna... J'ai faits le con, je suis resté dans le passé et je n'ai jamais avancé pour elle. Quand je t'ai connu je t'ai vraiment aimé et encore aujourd'hui... Je n'ai jamais cessé de t'aimer. Je ne sais pas ce qui se serait passé si nous étions encore mariés, mais je sais que Brooke serait toujours au même stade. Je lui dis même que je n'ai jamais cessé de l'aimer ce qui est vrai. Elle passe sa main sur son ventre arrondi, et me demande de s’asseoir, elle prend place à côté de moi, le fait d'être enceinte la fatigue.Elle me dit que je peux prendre tout le temps que je veux pour assimiler tout ça. J'ai un peu mois d'un mois pour me faire à mon futur rôle, mais j'assurerais. Je plonge mon regard dans celui de mon ex-femme, ma main se pose sur sa joue que je caresse doucement. Tu m'as tellement manqué. Je descends mon regard sur son ventre. Je peux? Dis-je en demandant si je pouvais poser ma main sur son ventre, sentir ma fille.  
code by lizzou × gifs by tumblr

────────────☆ ☆ ☆ ☆ ☆────────────

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Il faut qu'on parle   Ven 12 Fév - 9:44

avatar

Lena S. Smith
Back to Tree Hill
─────────────♡─────────────
Back to Tree Hill
messages : 57
âge : 30




Il faut qu’on parle
Ft. Mason O’Brady
 
Lorsqu’elle était entrée dans l’appartement de Mason, son parfum se fit immédiatement sentir. Ce parfum qu’elle lui avait offert lors de leur premier rendez-vous. Visiblement, il le portait toujours. De son côté, Lena avait fait sécher le bouquet qu’il lui avait offert. Et elle avait mis l’une des roses dans son portefeuille. Elle y était toujours. Quant au bouquet, il était dans un vase sur sa table de nuit dans sa chambre, chez sa mère. La jeune femme s’arrêta quelques secondes dans le couloir, tout en inhalant ce parfum qui lui avait tant manqué et qui aujourd’hui lui rappelait de très beaux souvenirs aux côtés de Mason. Puis finalement, elle s’avança vers le salon. Elle y jeta un rapide coup d’œil et reconnu quelques meubles qu’ils possédaient ensemble. En partant, la jolie blonde lui avait quasiment tout laissé. Lena commença à faire les cents pas dans le salon tout en révélant la vérité à Mason, sur son état de santé actuel et le fait qu’elle soit enceinte de huit mois. Depuis son départ de Tree Hill, la jeune femme ressentait un certain manque et un vide immense. Mason était toute sa vie et du jour au lendemain, elle se retrouvait seule. Mason lui manquait. Sa vie avec Mason lui manquait. Quand elle repensait à son divorce, elle ne cessait de se dire qu’elle aurait dû se battre pour sauver son couple. Elle regarda Mason. Il était sous le choc suite à cette nouvelle. Léna comprenait complètement. Ce n’est jamais évident d’entendre ce genre d’annonces. "Oui, je sais que tu n’es pas comme ça, Mason. Mais je t’ai quitté, donc j’aurais compris!" Léna le connaissait bien. Elle savait parfaitement qu’il n’était pas du genre à fuir ses responsabilités. "Oui, c’est une petite fille! Tu vas être papa d’une petite fille." La belle blonde le regarda avec un léger sourire. Elle se remit à penser à l’une de leur conversation Ils parlaient de leur projet de fonder une famille. Mason lui avait dit qu’il était certain que leur premier enfant serait une fille. Et il avait raison. Léna évoqua leur passé et leur divorce. Elle parla également de Brooke. Elle connaissait les sentiments de Mason pour la belle brune. Elle le regarda et baissa les yeux, sentant les larmes montaient. Elle ne voulait pas qu’il la voit pleurer. Mais une larme perla sur sa joue lorsqu’il lui annonça qu’il l’aimait toujours. Léna ressentait la même chose. Elle était toujours amoureuse de lui. Mais aujourd’hui, c’était compliqué. Elle ne se sentait pas capable de se remettre avec lui, même si au fond elle en avait envie. "Je…Je t’aime aussi, Mason. Je ne serais jamais capable de cesser de t’aimer. Tu as été mon premier grand amour, et mon mari. Ça ne peut pas s’oublier comme ça." Après quelques minutes, Léna demanda à s’asseoir. Elle était fatiguée d’autant plus qu’elle n’avait pas eu le temps de se faire à l’idée qu’elle était enceinte. Du jour au lendemain, elle se retrouvait enceinte de huit mois. Elle s’installa aux côtés de son ex-mari. "Je suis sûre que tu sauras un très bon père, Mason!" En sentant la main de Mason sur sa joue, Léna ferma les yeux. Ce contact lui avait terriblement manqué et ça lui faisait un bien fou. "Tu m’as manqué aussi." Le regard de Mason se pose sur son ventre et il lui demande la permission de poser sa main dessus. La belle blonde le regarde en souriant. "Oui, bien sûr!" A peine avait-il posé sa main que Léna ressentit un coup de pied. Leur fille venait de donner un coup de pied à l’endroit même où Mason venait de poser sa main. Elle leva la tête vers son ex-mari en souriant. "Tu as senti?" Elle posa sa main sur celle du beau brun, sans cesser de sourire. Elle n’avait pas souris de cette façon depuis bien longtemps. Finalement, elle se décida à lui expliquer comment elle l’avait appris. " Je l’ai su car j’ai fait un malaise. Je suis en train de me réorienter professionnellement. Je me lance dans le secrétariat. Au cours d’un examen, j’ai fait un malaise et on m’a transporté à l’hôpital. J’ai subi plusieurs tests et on me l’a annoncé. C’était il y a deux ou trois semaines. J’avais besoin de temps pour assimiler la nouvelle avant de venir te voir. Et je ne voulais pas te l’annoncer par téléphone." Elle baissa les yeux et son regard se posa sur la main de Mason, qui était toujours sur son ventre.

© Belzébuth
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Il faut qu'on parle   Ven 12 Fév - 17:25

avatar

Mason O'Brady
They are to Tree Hill
─────────────♡─────────────
They are to Tree Hill
messages : 143

Il faut qu'on parle × ft. MASON & LENA
J'avais récupéré certains meubles après avoir quitté le logement que j'avais avec Léna, j'avais acheté cet appartement très spacieux d'ailleurs, j'avais préféré quitter l'appartement que j'avais avec mon ex-femme. Peut-être bien pour éviter les souvenirs douloureux, et je vivais bien ici même si seul je l'avoue ces derniers temps je le vivais mal et je préférais sortir. J'avais deux chambres, finalement elle allait me servir je venais de réaliser. À l'heure d'aujourd'hui cette chambre était juste aménagée mais toujours vide. Alors que je reviens à la conversation avec Léna qui était encore difficile à assimiler, ce n'est pas tous les jours que l'on apprends que son enfant va naître dans quelques semaines. Je fis remarquer à mon ex-femme que je n'étais pas un homme qui fuie ses responsabilités, elle le savait Léna repris qu'elle le savait mais vu qu'elle était partie et que nous avions divorcé elle aurait pu comprendre. Non, justement je ne peux pas renier mon enfant, c'est bien une chose que je n'aurais jamais faite et même si notre divorce se serait mal passé ce qui n'est pas le cas évidemment. Mais elle m'annonce aussi que cet enfant est une fille, ça résonne dans ma tête et je réalise. C'est une nouvelle qui est grandiose, je me dis que le destin m'a écouté. J'ai toujours voulu une fille et justement j'en avais parlé avant que le divorce vienne changer nos vies. Tu te souviens de la conversation que l'on a eux ensemble? J'ai toujours dit que je rêvais que notre premier enfant soit une fille et on avait choisi le prénom ensemble. Dis-je avec le sourire. Tous les souvenirs remontent, je me souviens de ce soir-là nous étions tranquilles sur le canapé allongé l'un contre l'autre, ont parlé enfant et prénom. Ce fut l'une de nos dernières conversations, après tout a changé dans notre vie. Je ne sais pas pourquoi, j'ai gardé tout ça durant des mois et je me suis tu. Mais je lui dis que je l'aime et que ça n'a jamais cessé de l'être et même depuis notre divorce. Léna me révélait aussi ses sentiments, elle non plus née ma jamais oublié et elle n'a cessé de m'aimer et d'ailleurs ça ne changera jamais. J'essuyais ses larmes avec mon doigt, je n'aimais pas là voir pleurer et elle le savait parfaitement. J'ai rendu Léna malheureuse, j'ai brisé sa vie sans même me rendre compte du mal que j'ai pu lui faire. J'ai pris ses mains dans les miennes quand elle prit place à mes côtés, Je suis tellement désolé Léna...Tellement. Le mal été faits et on ne pouvaient pas revenir en arrière malheureusement, elle me confit qu'elle était sûre que j'allais être un bon père, je souris timidement. Je ne savais pas pour moi la paternité et une première et j'avais un peu peur. J'espère être un bon père, car niveau époux j'ai été lamentable. Je me morfonds dans mon drame et je le vis mal, c'est infernal et je veux que ma fille soit fière de moi. Nous nous étions manqué, j'ignorais encore comment le futur aller se dérouler, mais je ne pourrais pas vivre sans elles. Je demandais alors à Léna si je pouvais poser ma main sur son ventre, elle avait accepté évidemment. Je posais délicatement ma main, je sentis un coup contre ma main. On avait relevé nos regards, je n'avais plus vu ce sourire depuis des mois, ça semblé des années.Oui et je pense que sait officiel, elle a compris que son père l'aimer déjà. dis-je en souriant amusé, d'ailleurs je n'avais pas eu cette réaction depuis bien longtemps. Je demandais aussi comment elle avait appris sa grossesse, je pense que pour mon ex-femme ce fut un choc aussi. Elle m'expliquait son malaise, sa reconversion professionnelle et ses examens qui luisent on révèle qu'elle était enceinte, mais surtout de huit mois déjà presque à terme. Jamais elle n'aurait pu m'annoncer ça par téléphone, alors elle avait décidé de revenir à Tree Hill. Ma main caressée doucement son ventre, Léna avait rejoint ma main.Tu as bien fait de venir, je n'aurais pas apprécié que tu me caches sa naissance. Je n'imaginais pas un second devenir papa dans peu de temps, mais maintenant qu'elle est là, je serais prêt et je mais ferais. Je souris à mon interlocutrice, ma main libre se poser sur sa joue que je caressais et déposais un baiser sur son front. Tu loges où actuellement? J'ai une chambre de libre... J'ai un grand appart' pour moi tout seul, enfin pas pour longtemps maintenant.
code by lizzou × gifs by tumblr

────────────☆ ☆ ☆ ☆ ☆────────────

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Il faut qu'on parle   Ven 12 Fév - 20:35

avatar

Lena S. Smith
Back to Tree Hill
─────────────♡─────────────
Back to Tree Hill
messages : 57
âge : 30




Il faut qu’on parle
Ft. Mason O’Brady
 
La future maman se surpris à regretter d’avoir demandé le divorce. Elle se savait incapable de retrouver l’amour. Personne ne pourrait surpasser Mason. Il avait été son grand amour. Et elle ressentait toujours quelque chose pour lui. Après avoir annoncé la nouvelle à Mason, Lena s’installa à ses côtés. Elle savait qu’il prendrait ses responsabilités mais malgré tout, elle avait quand même un petit doute. Après tout, elle avait mis fin à leur mariage. Mais elle était heureuse qu’il veuille prendre part à la vie de sa fille. Léna le regarda timidement. "Oui, je m’en souviens parfaitement! On était allongé sur ce canapé, dans les bras l’un de l’autre. On parlait de nos projets futurs. Et on a parlé de notre premier enfant. Ça ….Ça me fait bizarre de ne pas être avec toi maintenant que je suis enceinte." Léna le connaissait bien. Elle savait parfaitement qu’il n’était pas du genre à fuir ses responsabilités. "Oui, c’est une petite fille! Tu vas être papa d’une petite fille. Tu n’as pas changé d’avis pour le prénom?" La jeune femme lui révéla ensuite qu’elle l’aimait toujours, juste après qu’il ait fait la même chose. Aussitôt, elle sentit les larmes envahir ses yeux et couler sur ses joues. Elle ferma les yeux lorsque le jeune homme essuya délicatement ses larmes. "Merci Mason!" Si elle s’écoutait, elle se blottirait immédiatement dans ses bras, mais elle ne pouvait pas le faire. "Tu seras un bon père. Et non, tu n’as pas été lamentable. Disons juste que ton cœur désirait autre chose. On ne choisit pas qui on aime. Je sais que tu m’as aimé, mais tu l’aimes aussi." Léna posa sa main sur la joue de Mason. Elle la caressa en douceur. Puis Mason posa sa main sur le ventre de son ex-femme. Immédiatement leur fille répondit à ce contact avec un coup de pied. Léna leva les yeux et regarda Mason en souriant. "Elle aime déjà son papa, j’en suis sûre. Je…Je lui ai parlé de toi. Oui, je sais, c’est ridicule. Je n’ai fait que parler à mon ventre, mais ça me fait du bien." Doucement, la jeune femme posa sa main sur celle de Mason. Puis elle lui expliqua comment elle avait appris sa grossesse. Si elle n’avait pas eu ce malaise, peut-être qu’elle n’aurait jamais su qu’elle était enceinte jusqu’au jour de la naissance. C’était assez bizarre comme situation. Et elle s’en voulait de ne pas s’en être rendu compte. Elle avait l’impression d’être une mauvaise mère et d’avoir fait du mal à son enfant. "Je ne pouvais pas ne pas t’en parler! Tu as le droit de connaître ta fille. Tu sais comme j’ai souffert de l’absence de mon père après son décès. Je ne veux pas que notre fille connaisse ce manque." Puis le jeune policier se pencha vers son ex-femme et déposa un tendre baiser sur son front. Léna ferma les yeux. Voilà encore une chose qui lui avait manqué. "Je suis à l’hôtel depuis mon arrivée. Je ne veux pas te déranger. J’imagine que tu as repris ta vie de célibataire et que tu dois souvent voir tes amis. Je ne veux pas m’imposer." Léna regarda Mason. Elle appréciait la proposition, mais elle ne pensait pas avoir le droit d’accepter alors qu’elle avait demandé le divorce huit mois auparavant. "D’ailleurs, tu as un très bel appartement. J’aime beaucoup. Notre appartement te manque? Moi, ça me manque. Je pense souvent à tout ce qu’on a vécu là-bas. J’aurais dû faire plus pour notre couple. J’ai, parfois, l’impression d’avoir baisser les bras trop vite. Je m’en veux tellement. Je suis désolée" Elle le regarda en soupirant. Léna souffrait depuis huit mois. Elle avait mal. Et cette douleur ne s’atténuait pas. Sentant qu’elle allait craquer, elle attrapa son sac et fouilla à l’intérieur pour en sortir une photo de l’échographie qu’elle avait faite avant de venir à Tree Hill. "Je t’ai ramené une photo de l’échographie. Si tu la veux, elle est à toi."  Elle lui tendit la photo sur laquelle on distinguait très bien la tête, les bras et les jambes.

© Belzébuth
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Il faut qu'on parle   Ven 12 Fév - 21:34

avatar

Mason O'Brady
They are to Tree Hill
─────────────♡─────────────
They are to Tree Hill
messages : 143

Il faut qu'on parle × ft. MASON & LENA
Me retrouver avec Léna chez moi, je n'aurais jamais pensé que cela pouvait se reproduire. Je n'aurais même pas imaginé il y a encore quelques heures avoir mon ex-femme en ville. J'avais appris à la fois son retour, mais en plus sa grossesse. J'avais parlé de nos souvenirs à Léna, lui demandant si elle se souvenait de notre conversation sur nos projets futurs, évidemment sa réponse fut positive. Elle se souvenait parfaitement bien de cette soirée ensemble, j'en souris même car c'était que du bon. Pour Léna c'était étrange de ne plus m'avoir à ses côtés maintenant qu'elle était enceinte, je ne serais pas loin maintenant. Le prénom, c'était étrange mais nous nous étions mis d'accord très vite. J'ai de suite apprécié la proposition de ma femme à l'époque, elle me demandait si j'étais toujours d'accord. Je la regarde avec le sourire un comportement que je n'adoptais plus depuis un moment. Alona, et ça restera comme ça. Je t'ai toujours dit que ce prénom était un coup de coeur et notre fille s’appellera ainsi le jour où elle viendra au monde. Mais voir mon ex-femme pleurée étée insupportable, ça me faisait en plus de ça culpabilisait car je me sentais toujours coupable. Elle a tout fait pour que notre couple dur, elle a été patiente et dure face à moi. Mais quand on est con et que l'on n'ouvre pas les yeux, on finit malheureux. Je lui fis remarquer que j'ai étais un mauvais mari et que j’espérais être un bon père au moins ça pour que Alona soit fière de son père. Mais Léna n'était pas de mon avis, elle était convaincue que j'allais être un bon père. Mais elle refusait d'entendre que j'avais été un mari lamentable, j'écoutais Léna et ses paroles étaient difficiles pour moi, car entendre que mon cœur aimé une autre. Le pire dans tout ça, c'est que cette femme n'a jamais vu mes vrais sentiments elle me voit comme son meilleur ami, voir parfois comme un frère on se connaît par cœur et nous n'avons aucun secret l'un pour l'autre.Arrête Léna, je n'ai pas été un mari parfait. Je ne me suis même pas rendu compte de la souffrance que je t'ai infligé! Brooke est ma meilleure amie, il n'y a rien et il n'y aura jamais rien c'est ton amie tu le sais non que j'ai raison? J'ai grandi avec elle, c'était la première femme que j'ai connue et avec qui j'ai tout partageais et je suis resté buté sur ça. La seule femme de ma vie c'est toi.... Me rattraper et lui prouver mon amour, j'en serais capable... Je pense. Alors que ma main était posée sur son ventre la sienne sur la mienne, j'avais senti Alona bougée et j'avais ressenti quelque chose de fort. Elle aimait déjà son papa c'était les paroles de Léna, et j'en souris car ça me faisait tout de même un choc d'entendre ça. Elle lui avait parlé de moi, même si elle disait que s'est idiote elle parlait à son ventre. Je lui souris. Sérieusement tu lui as parlé de moi? Je te rappelle qu'elle t'entend, alors dans le fond tu lui parles. mon ex-femme n'aurait jamais pu me cacher ça, elle me parlait de l'absence de ton père, elle ment a parlé tellement de fois que je peux comprendre. J'avais donc déposé un baiser sur son front, si je pouvais je l'aurais prise dans mes bras. Mais je ne pouvais pas faire ce geste, nous étions divorcés... À bon grand désespoirs. Elle ne connaîtra pas se manque je te le promets, je serais présent pour elle... Et toi. mais vu qu'elle venait d'arrivée, je m’inquiétais aussi de son logement, ici c'était grand alors je lui proposais de loger à l'appartement. Le me confier être à l'hôtel pour le moment, elle ne voulait pas dérangeait et me parler de mes amis. J'étouffe un rire nerveux. Si je te propose c'est que tu ne me gêne pas, au contraire et t'inquiète pas aucune ambiguïté. Tu auras tu'as chambré et tout le confort. Je ne reçois personne depuis des mois ici, disons que je ne suis pas la meilleure compagnie de tous les temps. Elle complimentait mon appartement, je n'avais rien fait à vrai dire un professionnel sent était chargé seul. Notre appartement, oui, il me manquait aussi mais je n'avais pas réussi à continuer à y vivre seul. Léna s'excuser? Non, mais c'est le monde à l'envers.Tu n'as pas à t'excuser! Arrête! C'est moi qui ne suis rien compris, je t'ai mené une vie compliquée et tu n'as essayaient pas tous les moyens mais je n'ai rien vu. J'étais tellement butée que je t'ai délaissé Léna! Je n'ai pas réussi à vivre seul dans notre appartement, j'ai donc préféré acheter ici. Elle sortit de son sac une photo de l'échographie, mon regard se poser sur la petite photo je ne sais pas pourquoi mais j'avais les yeux qui brillé de bonheur. Merci, je veux bien la garder... C'est ma fille. Tout va bien sinon, le médecin dis quoi? Je m'inquiéter déjà alors qu'elle n'était pas encore née.
code by lizzou × gifs by tumblr

────────────☆ ☆ ☆ ☆ ☆────────────

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Il faut qu'on parle   Ven 12 Fév - 22:16

avatar

Lena S. Smith
Back to Tree Hill
─────────────♡─────────────
Back to Tree Hill
messages : 57
âge : 30




Il faut qu’on parle
Ft. Mason O’Brady
 
Léna n’avait jamais pensé revenir à Tree Hill et encore moins en étant sur le point d’accoucher. Les ex époux se remémoraient quelques souvenirs ensemble, notamment la fois où ils avaient décidé du prénom de leur premier enfant, dans l’hypothèse que cet enfant serait une fille. Alona. Ils avaient opté pour Alona. C’est Léna qui l’avait proposé et Mason avait approuvé. C’est peu de temps après que leur couple avait explosé. Ils passaient leur temps à se disputer et le jeune homme passait de plus en plus de temps au travail, délaissant son épouse. Léna lui demanda tout de même s’il était d’accord pour garder Alona. La jeune femme caressa doucement son ventre. "Alona O’Brady. Ça sonne bien." Elle regarda son ex compagnon en souriant. Léna se mit à pleurer. Mason tenta de la consoler. Elle résistait à l’envie de se blottir contre lui. Elle avait besoin de ce contact. Mais ils étaient divorcés, elle ne pouvait donc pas se blottir dans les bras de Mason. Après qu’il ait séché les larmes de son ex, Léna lui fit part du fait qu’elle savait qu’il serait un bon père et qu’il n’avait pas été un mari lamentable. "Saches que tu es l’homme de ma vie, Mason. Je ne pourrais jamais te remplacer. Personne ne sera à la hauteur. Personne ne pourra prendre ta place." La future maman lui raconta qu’elle avait parlé de lui à leur fille, enfin plutôt à son gros bidou. "Bien sûr! Tu es son père. Donc oui, j’ai parlé de toi. Tu as ta place dans nos vies. Elle mérite de savoir qui est son père." Léna avait perdu son père très jeune. Il était mort en service. Il était pompier et s’est retrouvé pris au piège lors d’un incendie. Elle avait grandi aux côtés de sa mère qui ne s’était jamais remarié et qui n’avait jamais connu aucun autre homme. Elle était restée fidèle à son premier époux, son grand amour. Léna avait souffert de cette absence et elle ne supporterait pas que sa fille vive la même chose. "Ca compte beaucoup pour moi que tu fasses partie de sa vie, Mason. C’est très important." Puis Mason lui proposa de venir vivre ici avec lui. Au début, elle hésita. Puis elle prit conscience qu’au fond ce n’était peut-être pas une si mauvaise idée. Après tout, elle accoucherait dans quelques semaines. Si jamais ça devait arriver en pleine nuit ou autre, Mason serait là pour la conduire à l’hôpital. "Dans ce cas, je veux bien! Je me ferais aussi petite que possible malgré mon énorme bidon. Tu ne verras presque pas que je suis là." Jamais elle n’aurait imaginé qu’elle allait à nouveau vivre avec Mason. Même si cette fois, c’était totalement différent. Cette situation promettait d’être très étrange. Il n’avait pas réussi à vivre dans leur appartement. Elle le comprenait. "Je comprends! Ça n’a pas dû être simple pour toi. Je suis désolée" La belle blonde sortit une échographie de son sac afin de la donner à Mason. La première photo de sa fille. "La première photo de ta fille. Le médecin dit que tout va bien. Malgré le déni de grossesse de huit mois, Alona se porte très bien. Elle s’est bien développée. Elle n’aura aucunes séquelles. J’ai vraiment eu peur. Je me sens mal de ne pas avoir su plus tôt que j’étais enceinte. J’ai l’impression de lui avoir fait du mal. Le médecin m’a dit que je ne lui avait fait aucun mal. Je dois prendre rendez-vous à l’hôpital de Tree Hill. J’ai envie de donner naissance à Alona, ici, à Tree Hill." Elle le regarda sans rien dire, l’espace de quelques secondes. Puis finalement, après avoir résisté depuis de longues minutes, elle s’approcha de Mason pour se blottir contre lui. La jeune femme enroula ses bras autour de son ex-compagnon. Elle profita juste de ce contact et inhala le parfum du beau brun.

© Belzébuth
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Il faut qu'on parle   Ven 12 Fév - 22:46

avatar

Mason O'Brady
They are to Tree Hill
─────────────♡─────────────
They are to Tree Hill
messages : 143

Il faut qu'on parle × ft. MASON & LENA
La situation été assez étrange à vrai dire, me rappeler de nos souvenirs avec mon ex-femme chez moi, enceinte de notre enfant c'est surprenant. Mais, j'appréciais l'instant et le moment, "Alona O’Brady. Ça sonne bien." Mon sourire ce joins à celui de Léna. En effet ça sonne parfaitement bien. Léna disait que j'étais l'homme de sa vie, mes explications sur mon comportement envers elle ne lui avait pas plus. Selon mon ex-femme j'étais l'homme de sa vie, le seul homme qui a partageait sa vie et il n'y auras pas de place pour un autre. Malgré tout ce qu'il sait passé mon ex-femme n'arrivait pas à tourner la page, elle et moi étions liés et c'était pour l'un ou l'autre trop compliqué. Certain couple passe l'éponge et refond leur vie de leur côté, mais je n'y suis pas arrivé et je me rends compte que Léna non plus de son côté. Alors qu'elle passait sa main doucement sur son ventre arrondi, Léna ajoutait que oui elle lui avait parlé de moi, et ça lui avait fais du bien. Lui dire qui était son père...Je sais qu'elle lui a surement parlé de nos meilleurs moments, du peu de bonheur que j'au pu lui donné. Tu n'as pas réussi à m'oublier, comme je n'ai pas réussi à refaire ma vie de mon côté. J'aurais pu, mais c'est impossible! Tu lui a raconter nos meilleurs moments. Je lui souris, on a eux de bons moments tout de même. Elle voulait que je face partie de la vie de Alona, le fait d'avoir perdu son père suite à un accident durant un incendie la beaucoup perturbée. Léna a souvent pleurer, je me souviens des nuits où elle était paniqué. J'ai toujours été là, jusqu'au moment où je quittais la maison pour le bureau et mes missions. J'allais faire partie de la vie de ma fille, je sais que mon métier est risquer mais je tiendrais ma promesse. Je proposais alors à mon ex-femme si elle voulait loger chez moi, je lui dis qu'il n'y aurait aucune ambiguïté et qu'elle aurait sa chambre, ici Léna ne manquerait de rien en plus de ça. Ma fille et mon ex-femme avait leur place, même si je sais que tout ça est étrange. Ne t'inquiète pas pour ça, vous ne me dérangerais pas toi et Alona. Tu peux rester le temps qu'il faudra. Je m'approchais de son ventre en murmurant. Toi et maman vous serez bien ici. Je me redresse et sourie à mon ex-femme. Je lui disait que j'avais préférais quitter notre appartement, ce qu'elle comprenait. Je serais rassurer de les voir ici, Léna pouvait accoucher à tout moment et je serais présent pour l'accompagner à l'hôpital. D'ailleurs, je me connais j'allais paniqué ce soir là. Mais je fus ému de voir l'échographie de ma fille, je pouvais bien la distinguer et j'étais sérieusement émue. Je m'inquiétais déjà pour ma fille, Léna me rassuré en me disant que le médecin avait dit qu'elle était en pleine forme, sa santé été parfaite. D'ailleurs, elle avait décidé de donner naissance à Tree Hill. Merci...Je serais là. Je ne mis attendais pas, Lena s'était blotti contre moi. Je passais mes bras autour d'elle, le contact de Léna me faisais du bien et je profiter de ce moment. Je posais un baisé sur le sommet de sa tête. Ça m'as tellement manqué si tu savais. 
code by lizzou × gifs by tumblr

────────────☆ ☆ ☆ ☆ ☆────────────

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Il faut qu'on parle   Dim 14 Fév - 10:19

avatar

Lena S. Smith
Back to Tree Hill
─────────────♡─────────────
Back to Tree Hill
messages : 57
âge : 30




Il faut qu’on parle
Ft. Mason O’Brady
 
Même si Léna n’était pas née à Tree Hill, elle se sentait bien dans cette ville. Elle se sentait comme à la maison. Tree Hill était sa maison. En partant pour CharlotteVille, elle avait laissé une partie de son cœur à Tree Hill, mais également avec Mason. Elle avait demandé le divorce mais elle était toujours amoureuse de lui. Elle le serait pour toujours. La jolie blonde ne parvenait absolument pas à tourner la page. Elle s’en mordait les doigts tous les jours. Bien sûr, à CharlotteVille, elle avait retrouvé de vieilles amies, ensemble elles étaient sorties. Elles allaient au restaurant ou boire un verre dans un bar. Lors de ces sorties, des hommes avaient tenté de flirter avec Léna, mais jamais elle n’avait accepté leurs avances. Elle était entièrement dévouée à Mason pour le reste de sa vie. Donc oui, pour elle, être de retour à Tree Hill lui faisait un bien fou. Les ex époux s’étaient rapidement mis d’accord sur le prénom de leur fille. Il faut dire qu’ils l’avaient choisi depuis bien longtemps. Dès qu’elle avait appris sa grossesse, Léna n’avait cessé de parler de Mason à sa fille, qui verrait le jour dans quelques semaines. Elle lui avait raconté tous les souvenirs qu’elle avait avec lui. "Je lui ai raconté à quel point son père peut-être surprenant et fou. Enfin fou dans le bon sens du terme. Fou au point d’avoir demandé à sa mère de devenir sa femme après seulement neuf mois." Elle le regarda en souriant. Elle se souviendra toute sa vie de cette soirée. Elle ne s’y était pas attendue. C’était une réelle surprise. Mason lui avait proposé une balade nocturne. Le couple s’était retrouvé sur le riverwalk profitant de l’air frais et du calme de la nuit. Il y avait peu de monde autour d’eux. Et même s’ils avaient été entourés par la foule, quand ils étaient ensemble, ils étaient dans une bulle. Leur balade les avaient conduits à la fontaine près du fleuve. Mason avait donné une pièce à sa compagne en lui proposant de faire un vœu. Léna avait pris la pièce puis elle s’était mise dos à la fontaine et avait fermé les yeux. Après avoir silencieusement évoqué son vœu, la belle avait jeté la pièce par-dessus son épaule puis elle avait à nouveau ouvert les yeux. Mason avait profité du fait qu’elle ne voit rien pour se mettre à genoux devant elle. Léna l’avait regardé surprise et il lui avait la plus déclaration qu’elle n’avait jamais entendu et il avait fini en lui demandant si elle acceptait de devenir sa femme. Bien entendu, la belle blonde avait accepté. En repensant à cette soirée, Léna ne put s’empêcher de sourire. Elle regarda Mason et lui caressa la joue, une nouvelle fois. Le contact de sa peau lui avait terriblement manqué. "Merci d’accepter de faire partie de sa vie. Elle va avoir besoin de son papa." Mason avait toujours su la calmer lorsqu’elle se réveillait en pleurs dans la nuit alors qu’elle repensait à son père et la façon tragique dont il avait perdu la vie. Mason était le seul à pouvoir la calmer. Puis finalement, il lui proposa d’emménager avec lui. Après avoir réfléchi, la jeune femme accepta cette proposition. Elle se sentirait plus en sécurité ici qu’à l’hôtel. "Merci Mason." Elle le regarda se pencher vers son ventre et parler à sa fille. Un large sourire se dessina sur les lèvres de la future maman. Puis elle le regarda en continuant de sourire. Puis finalement, elle lui tendit une photo de l’échographie. Mason était visiblement ému. Léna sentit quelques larmes envahir ses yeux. Des larmes de bonheur. Elle prit une profonde inspiration et ravala ses larmes et annonça au jeune homme qu’elle avait l’intention d’accoucher, ici, à Tree Hill. Léna regarda son ex-mari pendant quelques minutes avant de finalement se blottir contre lui. Elle en avait envie. Elle en avait besoin. Elle avait passé huit mois loin de lui et maintenant qu’elle était à nouveau à ses côtés, elle ne pouvait pas résister plus longtemps. Elle resta contre lui et ferma les yeux alors qu’il déposait un baiser sur sa tête. "A moi aussi, Mason. Ça fait du bien d’être à la maison, même si c’est différent." Elle resta comme ça un long moment, puis finalement elle se recula, plongeant son regard dans celui du beau brun.

© Belzébuth
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Il faut qu'on parle   Mer 17 Fév - 18:17

avatar

Mason O'Brady
They are to Tree Hill
─────────────♡─────────────
They are to Tree Hill
messages : 143

Il faut qu'on parle × ft. MASON & LENA
Léna me répondu qu'elle avait parlé à Alona de moi, je lui souris car ça me faisais rire de voir que mon ex-femme parlé à notre fille. Alors oui, elle n'était pas encore née, mais on dit que le bébé entends ce que dis sa mère. Léna ajoutait qu'elle avait dit à notre fille combien son père était surprend et fou, mais dans le bon sens. J'eux un petit rire amusé, je sais que je ne suis pas banal et Léna me là toujours dis d'ailleurs. Mon ex-femme disait toujours que sait en partie ce qui la attiré ce jour là, qu'elle a de suite vu que je n'étais pas un homme banal et comme tous les autres. J'ai demandé en mariage Léna après neuf mois de vie ensemble, alors oui il faut être fou, mais j'étais sur de moi. Je pensais que tout serai parfait et que ma vie allée de l'avant, sauf que j'ai épousé la belle blonde pensant que mon passé été oublié, que Brooke été officiellement ma meilleure amie et que je ne ressentirais rien pour elle. Mais, tout ça ce n'était que des "on dit" vu que j'ai replongeais et tout merdé! Brooke été encore dans ma tête, Léna était devenue presque une étrangère et tout ça je réalise aujourd'hui, je ne me suis pas rendu compte de mon comportement. Je te rappel que tu as toujours dit que c'était ça qui faisait mon charme. Lui dis-je en souriant. Le soir de la demande en mariage je n'avais pas été avec la demie-mesure, j'avais voulu faire une belle surprise à Léna. J'étais amoureux et elle était la première femme avec qui je me sentais bien et moi-même, pendant un instant j'arrivais à tout oublier. Léna n'avait pas hésiter à me dire "oui". Mon ex-femme me remercié alors de faire partie de la vie de ma fille, car elle allait avoir besoin d'un père. Je faisais tout simplement ce qu'il fallait, mon rôle de père même si Alona n'était pas encore arrivée. J'avais pris Léna contre moi, sa présence et son contact me faisais tellement de bien. Elle me remerciait pour tout ce que je faisais, j'ai toujours été présent avant que je me sépare et que j'en oublie mon statut d'époux. Toujours présent la nuit, je n'ai jamais rien reproché à mon ex-femme au contraire je faisais de mon mieux pour la calmer. Tu n'as pas à me remercié Léna, jamais. Je ferais mon rôle de père du mieux que je pourrais, et j'ai fais de mon mieux pour le rôle d'époux. Je sais cas la fin j'ai fais le con et je n'étais plus présent, mais je ne referais plus l'erreur j'ai ouvert les yeux. La jeune femme s'était blotti contre moi, elle me confiait accoucher en ville. Ce moment d'intimité m'avais réellement manqué et je lui fis remarquer d'ailleurs, je ne pouvais plus garder tout ça pour moi. Mes bras autour d'elle, je posais mes mains délicatement sur son ventre ses mains sur les miennes. Léna ajoutée que pour elle aussi, même si c'été différent. On va essayer de faire de notre mieux, et si tu veux rester tu es la bienvenue. Je n'aurais jamais pensé te revoir et te prendre dans mes bras après ton départ. 
code by lizzou × gifs by tumblr

────────────☆ ☆ ☆ ☆ ☆────────────

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Il faut qu'on parle   Jeu 18 Fév - 12:27

avatar

Lena S. Smith
Back to Tree Hill
─────────────♡─────────────
Back to Tree Hill
messages : 57
âge : 30




Il faut qu’on parle
Ft. Mason O’Brady

De retour à Tree Hill, Léna avait pris quelques heures pour réfléchir à la façon dont elle allait faire son annonce à Mason. Ils étaient divorcés depuis huit mois et elle ne savait pas comment il allait réagir. Après le lui avoir annoncé, la belle blonde fut soulagée de savoir qu’il n’était pas en colère, mais qu’au contraire, il était heureux de savoir qu’il allait devenir père, même s’il n’avait que peu de temps pour s’habituer à la nouvelle. Léna raconta à Mason qu’elle avait parlé de lui à leur fille. Oui, Mason était quelqu’un de surprenant et très fou. Mais c’est exactement ce qui avait fait craquer la belle. "Oui, j’aime ton petit côté fou. C’est la première chose qui m’a fait craquer chez toi. Enfin, si on ne compte pas le physique." Elle le regarda alors en éclatant de rire. Ce serait mentir que de dire que la belle n’avait pas d’abord regardé le physique du beau brun. Cette folie s’était confirmé neuf mois après leur rencontre, lorsque Mason l’avait demandé en mariage. Léna savait qu’il était l’homme de sa vie, donc elle avait accepté sans aucune hésitation. Tout en discutant, Léna s’était blottit dans les bras de Mason. Elle s’y sentait tellement bien. Elle s’y sentait en sécurité. Elle ne cessait de le remercié d’être présent dans la vie de sa fille. Léna avait eu peur de devoir l’élever seule. Mais elle savait désormais que Mason serait à ses côtés. La jeune femme resta dans les bras de son ex-compagnon. "Bien sûr que je dois te remercier. Tu as toujours été là quand j’ai eu besoin de temps. On commet tous des erreurs, Mason. Mais on ne contrôle pas ses sentiments malheureusement. Si tu as ouvert les yeux, tant mieux. La prochaine sera la bonne alors." Elle le regarda en souriant. Elle le connaissait et elle savait qu’il était capable de rendre une femme heureuse. Après tout, elle avait été heureuse avec lui. Léna resta dans les bras du beau brun. Ces petits moments avec lui, lui avait terriblement manqué. Lorsque Mason posa sa main sur le ventre de la belle blonde, elle posa les mains sur les siennes en souriant. "Merci Mason. Je chercherais un appartement après la naissance d’Alona. Pour le moment, je ne veux pas qu’elle subisse le moindre stress. Je n’aurais jamais pensé revenir à Tree Hill et encore moins pouvoir me blottir dans tes bras. Ça m’a tellement manqué." Elle leva la tête vers lui et plongea son regard dans le sien. Puis sans se contrôler, la belle s’approcha et l’embrassa. Rapidement, elle se recula et se leva d’un bond. "Désolée! Je ne sais pas ce qu’il m’a pris. Je suis vraiment désolée." La jeune femme sentit ses joues devenir rouges et brulantes. "Je…Je devrais te laisser. Et tu dois sûrement aller travailler." Léna se sentait mal. Elle était toujours amoureuse de Mason, mais ils étaient divorcés et elle avait peur de souffrir à nouveau.

© Belzébuth

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Il faut qu'on parle   Dim 21 Fév - 20:51

avatar

Mason O'Brady
They are to Tree Hill
─────────────♡─────────────
They are to Tree Hill
messages : 143

Il faut qu'on parle × ft. MASON & LENA
Avec Léna les choses ont de suite marché, je me souviens ce jour-là quand je me suis rendu à la salle de sport. Léna était encore à l'époque une coach sportive, je n'ai jamais été timide et l'alchimie est passé. J'ai toujours eu ce côté fou qu'elle a aimait chez moi, elle me fit même remarquée que ce fut une des premières choses après mon physique ce qui me fit sourire. J'ai trouvé Léna magnifique il n'y avait plus qu'elle qui existait durant cette période, elle a réussi à me faire tout oublié et me faire penser à autre chose, enfin ça duré un moment. Notre complicité était si forte que j'ai demandée en mariage la jolie blonde neuf mois après notre rencontre, mon père et ma sœur ne me croyaient pas. Tout le monde disait que j'étais fou, mais je répondais que j'étais fou d'elle simplement.J'espère bien! dis-je avec un petit rire pour répondre à ses premiers arguments. Tu sais bien que je ne voyais que toi, durant mes cours de sport je n'arrivais pas à me concentrer. dis-je en rigolant. Léna s'était blotti contre moi, et évidemment je ne voulais pas refuser son contact. J'ai attendu son retour, j'avais pris mon ex-femme contre moi. Elle comprenait que je ne voulais pas qu'elle se retire. Je lui demandais de ne pas me remercier, c'était mon rôle tout simplement et surtout je ne regrettais rien. J'ai toujours fait ça, car je le désirais et surtout elle comptait tellement pour moi, encore aujourd'hui. Son retour était une chose tellement positive, j'apprenais certes que dans quelques semaines j'aurais ma fille dans mes bras, mais avoir Léna avec moi était vraiment important. J'écoutais ces arguments, des erreurs, j'en ai faits tellement et pas les plus petites erreurs. Alors oui, j'ai faits des erreurs et aujourd'hui je regrette tellement ce que j'ai pu faire, mais je ne pouvais pas revenir en arrière. C'était comme ça aujourd'hui, mais elle ajoutait que la première sera la bonne. Je me redresse, je ne voulais pas une autre femme, je n'y arrivais pas Léna était dans ma tête. Il n'y aura pas de prochaine Léna, je n'y arrive pas! Je suis bloqué c'est toi, personne d'autre et tu le sais aussi bien que moi. Je croisais le regard de mon ex-femme, sa main vient se poser sur ma joue. Je fermais un second u plus les yeux, et la regarde sans le moindre mot. Je me permets seulement d'écouter ce qu'elle doit me dire. Mon ex-femme me remercie de la loger, mais après la naissance d'Alona elle cherchera un appartement pour ne pas rester ici, elle voulait attendre pour éviter tout stress. J'allais répondre, car je ne voulais pas qu'elle parte, je sais que si elle passait cette porte avec ses valises, dans ma tête je me reverrais à l'époque où elle est partie et demandé le divorce. Rien que d'imaginer ça me rendais complètement fou! Mais je n'avais pas le temps de répondre, elle se rapproche de moi et déposais ses lèvres sur les miennes. Elle quittait mes bras brusquement, et s'excuser. Léna voulait me laisser, je me relavais du canapé sur lequel nous nous étions mis tranquillement. J'attrapais mon ex-femme par la main et l'attirer contre mon corps, l'une de mes mains se pose sur sa joue. Je regardais la jolie blonde et l'embrassais tendrement, je caressais sa joue en la regardant. ne me laisse pas, je n'ai pas de travail j'ai besoin que de toi. Lui murmurais-je, je l'embrasse une fois de plus. Je t'aime Léna... 
code by lizzou × gifs by tumblr

────────────☆ ☆ ☆ ☆ ☆────────────

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Il faut qu'on parle   Lun 22 Fév - 13:31

avatar

Lena S. Smith
Back to Tree Hill
─────────────♡─────────────
Back to Tree Hill
messages : 57
âge : 30




Il faut qu’on parle
Ft. Mason O’Brady
 
La belle blonde n’oubliera jamais la première fois qu’elle a vu Mason. A cette époque, elle était coach sportive et elle était d’ailleurs avec une cliente. Elle était en train de lui expliquer le fonctionnement d’une machine, tout en faisant attention à ce qu’elle ne se blesse pas. Au moment où la belle avait levé la tête et elle avait aperçu Mason alors qu’il venait tout juste d’entrer dans la salle. Un large sourire c’était décidé sur les lèvres de la belle. Laissant sa cliente quelques instants, elle s’était approché de ce beau brun. Le feeling était immédiatement passé entre eux. Et après ça, ils se sont régulièrement entraînés ensemble. Tout se passait bien entre eux. Si bien que Mason a fait sa demande neuf mois. Tout le monde leur disait que c’était de la folie et ils répondaient que ça ne servait à rien d’attendre plus longtemps. Ils savaient qu’ils étaient faits l’un pour l’autre. Alors pourquoi attendre?  "Tu ne le sais pas, mais à cette période, j’ai failli perdre mon boulot. Une cliente a porté plainte contre moi. Dès que tu étais là, j’avais, moi aussi, du mal à me concentrer. Un jour, j’expliquais le fonctionnement d’un appareil à une cliente, mais elle s’est mal positionnée, je ne l’ai pas vu et elle s’est blessée. Finalement, après de longues heures de discussion avec mon patron et la cliente en question, j’ai réussi à éviter le tribunal et j’ai gardé mon emploi." Elle le regarda en riant. A l’époque, elle n’avait pas ri, mais en y repensant, c’était plutôt marrant. Et puis, c’était une toute petite blessure qui n’avait nécessité que quelques jours de repos. La belle blonde s’approcha de son ex compagnon afin de se blottir dans ses bras. Léna se sentait vraiment bien. Dans les bras de Mason, elle se savait en sécurité. Blottie contre lui, elle se rendait compte que partir avait été une erreur, elle aurait dû se battre plus fort pour sauver son mariage. Elle avait la sensation d’avoir perdu huit mois de sa vie. Puis elle s’adressa en Mason en lui disant qu’il avait ouvert les yeux sur ses erreurs passées et que la prochaine femme qu’il rencontrerait serait la bonne. Elle le connaissait, par cœur. Il avait tout pour rendre une femme heureuse. Tout comme elle l’avait été. Sentant que Mason se redressait, Lena en fit autant. Elle tourna la tête vers lui pour le regarder. La jeune femme plongea son regard dans celui de son ex-compagnon. Elle sentait les larmes lui venir aux yeux. Ne sachant pas quoi dire, la jeune femme caressa simplement la joue du jeune homme, sans le lâcher des yeux. Puis elle changea de conversation, lui annonçant qu’elle acceptait de vivre avec lui, mais qu’après la naissance de leur fille, elle se chercherait un appartement. Puis avant qu’il ne réponde, la jeune femme s’était approchée des lèvres du beau brun. Elle l’avait embrassé tendrement. Un léger frisson la parcouru. Ses lèvres lui avaient manqué. Mal à l’aise, la jeune femme se leva et s’excusa. Elle s’apprêtait à partir. "Je…Je suis désolée Mason." Alors qu’elle attrapait son sac, Mason la prit par la main et l’attira vers lui. Il posa délicatement sa main sur la joue de la belle. Léna plongea à nouveau son regard dans celui de Mason, alors qu’il se penchait pour l’embrasser. Elle se laissa faire et prolongea son baiser. "Je...Je t’aime aussi, Mason. Tu m’as tellement manqué." Elle recula légèrement son visage et le regarda. Un doux sourire se dessina sur les lèvres de la belle. Venait-elle de retrouver son grand amour? Seul le temps pourrait répondre à cette question, mais ça avait plutôt l’air bien parti. A cet instant précis, rien ne pourrait la rendre plus heureuse.

© Belzébuth

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Il faut qu'on parle   Lun 22 Fév - 20:44

avatar

Mason O'Brady
They are to Tree Hill
─────────────♡─────────────
They are to Tree Hill
messages : 143

Il faut qu'on parle × ft. MASON & LENA
Léna avait répondu à mes arguments, notre première rencontre ni elle ni même ne l'avait oublié. Ça ne s'oublie pas ça, elle me confiait qu'elle avait failli perdre son emploi. Elle aussi avait l'esprit ailleurs quand elle me voyait à la salle de sport, une des clientes du club de sports s'était fait une blessure sportive et avait voulu porter plainte contre mon ex-femme. Heureusement tout s'était arrangé, je rejoins les rires de Léna, la première fois depuis des mois que je ne rigolais pas comme ça et surtout avec Léna. oh, j'aurais alors épousé une délinquante alors?Dis-je amuser, toujours dans mes bras elle savait que je prenais ça à la plaisanterie. Je ne voulais pas qu'elle parte, c'est dingue on vient de se retrouver et j'ai l'impression déjà que tout le mal que j'avais en moins commencé à disparaître. La présence de Léna me faisait du bien, j'avais hâte d'avoir Alona dans mes bras et Léna à mes côtés. Former la famille que j'ai toujours rêvée avec la femme de ma vie, mes erreurs m'ont coûté cher. Je ne pouvais pas vivre avec une autre femme, c'était impossible et trop douloureux. C'est une relation unique que j'ai vécue avec la joie blonde, la mère de ma fille, elle me connaît avec un simple regard et je n'avais pas besoin de parler pour qu'elle comprenne. Tout ça c'est construit entre nous et je n'ai pas le courage de vivre ça avec une autre... Justement, je la connais par cœur moi aussi. Ses yeux étaient remplis de larmes, chacune de mes paroles semblées toucher mon ex-femme. Je voulais qu'elle connaisse seulement la vérité même si elle savait déjà que ce je pensais de tout ça. Sans que l'on se force un baiser vient se glisser dans notre conversation, j'avais retenu mon ex-femme refusant de la laisser me quitter. J'avais aimé se baiser et surtout je l'ai attendu. J'avais rendu celui-ci à Léna en lui déclarant que je l'aimais, c'était elle n'est aucune autre! Remplie d'émotion elle disait m'aimait et je le savais, je lui ai manqué. Je caressais doucement son visage en la regardant, je venais de retrouver la seule femme de ma vie. La seule avec qui je me sens bien et apaiser. Reste avec moi, je ne supporterais pas de te voir partir encore une fois. une de mes mains venez se glisser dans la sienne que je caresse doucement. J'ai fais des erreurs, mais je peux rattraper tout ça et te prouver que tu es la seule femme que j'aime. Notre petite fille arrive dans quelques jours, j'ai envie de profiter de tout ça et...Et ce donner une seconde chance.
code by lizzou × gifs by tumblr

────────────☆ ☆ ☆ ☆ ☆────────────

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Il faut qu'on parle   Mar 23 Fév - 11:25

avatar

Lena S. Smith
Back to Tree Hill
─────────────♡─────────────
Back to Tree Hill
messages : 57
âge : 30




Il faut qu’on parle
Ft. Mason O’Brady
 
Comment aurait-elle pu oublier la première fois qu’elle avait vu ce si beau jeune homme? Elle en était incapable. Même si elle le voulait, elle ne pourrait pas l’oublier. Dès le premier regard, elle avait su que Mason et elle étaient destinés à vivre quelque chose ensemble. Se remémorant leur rencontre, Léna avoua à son ex mari qu’elle avait failli perdre son boulot suite à une plainte déposée par une cliente.  "Oui, exactement! Je suis une très mauvaise fille!" Elle le regarda en souriant. Ça lui faisait tellement bien d’être avec Mason. Elle ne s’était pas sentie aussi bien depuis longtemps. Depuis trop longtemps. Blottie contre lui, elle avait l’impression que les huit mois passés n’avaient jamais existé. Elle était de retour à Tree Hill et se trouvait dans les bras de son grand amour. Elle avait l’impression qu’ils allaient pouvoir former une famille, comme ils en avaient rêvé durant leur mariage. Elle regarda Mason sans rien dire. Ils avaient construit tant de chose ensemble. Poussée par ses amies de CharlotteVille, Léna s’était rendu dans divers bars, mais elle ne prêtait attention à aucun homme. Le seul qui était dans ses pensées, c’était Mason. Elle ne pensait qu’à lui. Elle ne pouvait aimer que lui. Elle se savait incapable d’en aimer un autre. Elle avait souffert, mais maintenant qu’elle était à nouveau à ses côtés, tout cela ne comptait plus. Elle ne supporterait plus d’être loin de lui. C’était bien trop dur. Doucement, elle s’approcha et l’embrassa. Puis elle s’excusa pour son geste. Mason lui attrapa la main, l’empêchant de partir. Il avait attiré vers lui, afin de l’embrasser à son tour. Léna se laissa faire et prolongea le baiser du beau brun. Tout cela lui avait tellement manqué. Puis elle se recula doucement, plongeant son regard dans le sien et lui avouant qu’elle l’aimait toujours. Elle ferma les yeux quelques secondes alors qu’il lui caressait la joue. Puis il lui prit la main. "Je ne supporterais pas d’être à nouveau loin de toi, Mason. C’était trop dur. Je t’aime trop. Tu es l’homme de ma vie. Je n’ai jamais eu aucun doute à ce sujet." Elle le regarda en souriant et posa sa main libre sur la joue du beau brun. "Je veux qu’on se donne une nouvelle chance! Mais….Mais je voudrais que pour le moment, on le garde pour nous. Je veux qu’on rattrape les huit mois qu’on a passé loin de l’autre, sans que tout le monde soit au courant et nous demande comment on se sent et si tout va bien entre nous." Elle l’embrassa une nouvelle fois. "Ca fait tellement de bien d’être de retour. Je t’aime Mason O’Brady. Je t’aimerais toute ma vie." Elle le regarda en souriant. Elle se sentait à nouveau heureuse. Et elle sentit Alona lui mettre un nouveau coup de pied. Elle posa sa main sur son ventre après avoir pris celle de Mason pour qu'il sente à nouveau sa fille pendant qu'elle bougeait.

© Belzébuth

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Il faut qu'on parle   Mar 23 Fév - 20:37

avatar

Mason O'Brady
They are to Tree Hill
─────────────♡─────────────
They are to Tree Hill
messages : 143

Il faut qu'on parle × ft. MASON & LENA
"Oui, exactement! Je suis une très mauvaise fille!" Ça me fis rire, Léna été loin d'être une mauvaise fille comme elle le citait. J'avais l'impression de retrouver ces petits moments de complicité entre nous deux, ces petits moments où l'ont rigolaient ensemble. Ses huit long mois sans ma femme avait était difficile et insupportable à surmonter. Alors mes collègues et mes amis étaient tous présent pour moi, d'un côté mes collègue de travail me proposer de sortir le plus souvent possible, passer une soirée entre mecs sans leur femme pour certain. Ont buvaient des bières, ont rigolaient, mais dans mon esprit je n'étais pas heureux. J'arrivais à passer une bonne soirée, mais ce n'était pas totalement parfait car une fois que tout ça se terminé, je poussais la porte de mon nouvel appartement et moi aucune femme ne venait me prendre dans ses bras, me dire que la soirée avait été longue. Non, je fermais la porte de l'appartement et j'allais me coucher, parfois je bossais sur des dossiers. Mes amis d'enfance, ils ont tous fait leur vie, ils avaient une vie heureuse et mes des enfants. Je n'ai jamais accepter l'invitation d'une journée en compagnie des couples. Je me trouvais minable alors je prenais tous les week-end les gardes, au moins je travaillais et je n'avais pas l'esprit à ma vie de célibataire minable. Sauf qu'elle est revenue, pas seule car ma fille allée naître. Mais Léna était revenu en ville, et même si cela faisait quelques heures j'étais si bien en sa compagnie. Elle s'était blotti contre moi, j'ai savourer l'instant, l'odeur de son parfum et de sa peau. Je me suis rendu compte à cet instant combien elle compte pour moi. Puis il y a eut ce baisé entre mon ex-femme et moi, elle a voulu partir se sentant honteuse de cet acte envers moi. Sauf que je ne la voyais pas comme ça, j'avais attiré la belle blonde contre moi pour lui rendre ce qu'elle m'avait donnée. Ma main été dans la sienne, puis la seconde vains se posé sur ma joue en la caressant doucement. Elle me confiait qu'elle ne pouvait pas vivre loin de moi, combien elle m'aimait. J'étais l'homme de sa vie, et moi elle était la femme de ma vie et la seule. Aucune autre ne pouvait prendre sa place, ok, Brooke avait prit en otage mon cerveau sans le savoir et sans jamais le vouloir. Mais ce divorce ma vraiment ouvert les yeux. Je proposais à Léna de ce donner une seconde chance, je pouvais me rattraper et arrêter mes conneries. Elle acceptait ma proposition, mais elle ne voulait rien dire à personne pour le moment. Je pouvais la comprendre, puis il fallait du temps. Elle posait ses lèvres une fois de plus, je plaquais très doucement ma main au creux de ses reins en prolongeant le baisé. Je t'aime plus que tout, et je suis sur d'une chose est et restera la seule femme de ma vie. Je venais tout juste de terminer ma phrase quand je vis Léna poser sa main sur son ventre, j'allais lui demandait ce qu'elle avait, quand elle prit ma main et la posé sur son ventre je pouvais sentir ma fille bougée. Je souris. Je crois qu'elle est heureuse d'entendre que ses parents s'aiment toujours autant et qu'ils seront là pour elle. Je caressais doucement le ventre de Léna et l'embrassais. J'ai hâte de t'avoir dans mes bras mon ange.
code by lizzou × gifs by tumblr

────────────☆ ☆ ☆ ☆ ☆────────────

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Il faut qu'on parle   Mar 23 Fév - 21:24

avatar

Lena S. Smith
Back to Tree Hill
─────────────♡─────────────
Back to Tree Hill
messages : 57
âge : 30




Il faut qu’on parle
Ft. Mason O’Brady
 
Blottie dans les bras de son ex-compagnon, Lena se sentait revivre. Elle sentait la joie de vivre revenir en elle. Elle avait l’impression que ces huit mois loin de lui n’avait pas affectée leur complicité. Ils riaient ensemble comme s’ils n’avaient jamais été séparés. Lena était juste heureuse d’être avec lui. Pouvoir le toucher, et sentir son parfum était tout simplement magique. Lena leva les yeux vers son ex-mari. Se sentant tellement bien avec lui, elle échangea un tendre baiser. Mason l’avait retenu afin de l’embrasser à nouveau. C’était décidé. Ils se donnaient une seconde chance. Lena regarda Mason en souriant. Elle était tellement heureuse à cet instant précis. Pour rien au monde, elle ne voulait être ailleurs. Cette grossesse avait sauvé son couple. Lena demanda à Mason d’attendre avant d’annoncer à leurs proches qu’ils étaient à nouveau ensemble. Ce qu’il accepta.  "Je ne veux plus être loin de toi, Mason. Ces huit mois ont été tout simplement horrible. Je t’aime tellement!" Lena le regarda en souriant et avec les larmes aux yeux. Alona lui donna un coup de pied. Aussitôt la future maman posa une main sur son ventre, puis elle prit celle du beau brun et la posa sur son ventre. "Oui, elle a compris que papa et maman ne pouvaient pas vivre l’un sans l’autre. Et c’est grâce à elle que l’on s’est retrouvés." Lena continuait de caresser son ventre, en souriant. "Merci princesse!" Lena regarda Mason et lui caressa doucement les cheveux alors qu’il parlait à leur fille. "Je suis sûre qu’elle a hâte d’être les bras de son papa!" La jeune femme ne cessait de sourire. "Du coup, je crois que je n’ai plus besoin de chercher un appartement! Et je vais devoir aller récupérer mes valises à l’hôtel. Et on doit aussi commencer à préparer sa chambre. Il lui faut un lit et tout un tas d'autres choses."  Commençant à fatiguer, Lena retourna s’asseoir sur le canapé. "Mason? Comment se sont passés ces huit mois pour toi?"  Elle le regarda en attendant une réponse de sa part. Elle se doutait que ça n’avait pas été la joie, tout comme c’était le cas pour elle. Lena lui prit la main et l’attira près d’elle sur le canapé. "Tu m’as tellement manqué, mon amour!" La jeune femme le regarda avec un doux sourire, tout en lui tenant toujours et en posant sa tête sur son épaule.

© Belzébuth

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Il faut qu'on parle   Mer 24 Fév - 9:35

avatar

Mason O'Brady
They are to Tree Hill
─────────────♡─────────────
They are to Tree Hill
messages : 143

Il faut qu'on parle × ft. MASON & LENA
Huit mois d'enfer, huit mois à devenir fou et à tourner en rond dans mon appartement, je m'aperçois alors que pour Léna c'était la même chose. Nous avons vécu la même chose durant ses huit mois, tout nous relis et tout nous ressemblent. Nous sommes fait pour vivre ensemble, construire notre vie et notre famille l'un avec l'autre. C'est comme ça, cela ne changera jamais. Retrouver mon ex-femme avait déjà changer ma façon de voir les choses, puis j'allais devenir papa ce qui montrait que je montrais un cran de plus dans ma vie, les responsabilités sont deux fois plus importantes à présent. Et justement, plus on se rapprochés et on parler, et Alona se faisait sentir à son tour. Non, on ne là pas oublié, elle est à présent l'une de mes priorité dans ma vie. Alors je sais que de devenir papa sera un grand marathon, car je n'ai pas eu neuf mois pour n'y faire, mais je sais déjà que je la rendrais heureuse et je ferais tout pour qu'elle soit fière de moi. J'imagine mon père et ma sœur, ils vont être fou quand ils vont apprendre ça, mais pas en mal bien au contraire. Mon père me dis souvent qu'il n'aura pas le temps de voir ses petits enfants si ça continue ainsi, moi et ma sœur faut dire que ôté cour ce n'est pas glorieux. Bref, Alona avait mit un coups à sa mère ce qui nous avaient fait réagir de suite. J'avais parlé à ma fille comme si je parlais à une personne présente, alors qu'elle était encore bien ua chaud. Je pense qu'elle avait fini par comprendre que ses parents s'aimaient vraiment et qu'ils seront présent pour elle. Léna confirma mes paroles et elle ajoutait que s'était grâce à Alona que l'on s'était retrouvé. Je relevais mon regard vers ma femme, elle caressait son ventre arrondi, l'une de mes mains venez se posé sur sa joue pour l'embrassais. Le destin à bien fait les choses. Dis-je avec le sourire. Léna affirma qu'elle avait tout aussi hâte d'être dans mes bras, j'avais un peu peur quand même, mais cela était normal après tout c'est la première et nos vies ne sont pas banales. Finalement, Léna n'allée pas chercher d'appartement, c'est une certitude elle reste avec moi ici, d'ailleurs 150 m² c'est trop grand pour un homme seul pensais-je, alors une famille c'est parfait! D'ailleurs il y a 2 chambres à l'étage, une troisième sera possible avec le temps. Justement ma femme devez récupérer ses affaires à l'hôtel et surtout ont allaient se mettre au travail pour notre fille. Non, tu reste ici et tu ne bouge plus maintenant! Faut que je te face découvrir cet appartement maintenant. Il sera parfait pour nous trois. Elle reprit place sur le canapé, je la rejoins, elle me demandait comment s'était passé ses huit derniers mois. Je fis une moue pas glorieuse. Infernal! Je suis sortie avec des amis et des collègues de travail, mais je t'avoue que je n'ai jamais rencontrer une femme et aucune n'est venu ici en dehors de mes amies. Je suis devenu le mec le plus ennuyeux de tous les temps et surtout je passais mon temps au commissariat pour oublier ma solitude ici, 150m² pour un mec seul franchement c'est difficile. Dis-je avec un petit rire nerveux. Sérieusement, je n'ai jamais connu une passe aussi dépriment et difficile, je me suis remis en question et je me suis posé toutes les questions du monde.
code by lizzou × gifs by tumblr

────────────☆ ☆ ☆ ☆ ☆────────────

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Il faut qu'on parle   Mer 24 Fév - 14:16

avatar

Lena S. Smith
Back to Tree Hill
─────────────♡─────────────
Back to Tree Hill
messages : 57
âge : 30




Il faut qu’on parle
Ft. Mason O’Brady
 
Lena venait de retrouver son compagnon. Ils avaient tous les deux réalisé que la séparation avait été trop difficile à vivre, pour l’un comme pour l’autre. Lorsqu’elle avait appris sa grossesse, la jeune femme avait été angoissée à l’idée de devoir l’élever seule, mais désormais elle savait qu’elle ne le serait pas. Mason serait à ses côtés. Sans être encore née, Alona avait permis à ses parents de se retrouver. La future maman n’aurait pas pu être plus heureuse. Elle savait que cette fois, c’était la bonne. Elle savait qu’elle finirait sa vie avec Mason. Elle allait vieillir à ses côtés. Alona lui donna un coup de pied et Lena caressa son ventre en souriant. Mason s’approcha du ventre de sa femme et s’adressa à leur fille. Lena lui caressa les cheveux en souriant. Puis il se redressa et caressa la joue de sa compagne. Lena se laissa faire et prolongea le baiser qu’il venait de lui donner.  "Oui! Notre destin était d’être ensemble!" Maintenant qu’ils étaient à nouveau ensemble, la jeune femme n’avait plus besoin de se trouver un appartement et elle pouvait quitter l’hôtel où elle résidait depuis son retour. "Je n’ai plu l’intention de partir, Mason. Je compte bien rester ici avec toi! Du moment que l’on est ensemble, tout sera parfait." Puis elle s’installa à nouveau sur le canapé. Mason se laissa tomber près d’elle. Et elle aborda le sujet délicat des huit derniers mois. "Je suis désolée de t’avoir abandonné. Pour ma part, j’ai vécu un véritable enfer aussi! Je n’ai jamais été aussi mal de toute ma vie. Quand je suis partie, je pensais ne jamais revenir. Et je pensais encore moins que j’allais te retrouver." Lena lui prit la main et entremêla ses doigts aux siens. "C’est du passé maintenant!" Elle tourna la tête vers lui, en souriant. Elle était tellement heureuse d’être de retour. "Tu me fais visiter l’appartement ou on va d’abord chercher mes valises à l’hôtel?"  Elle se pencha vers lui et déposa un tendre baiser sur la joue de son compagnon. "Tu sais que tu es toujours aussi beau et tu sens toujours aussi bon!"  Elle le regarda en riant doucement.

© Belzébuth

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Il faut qu'on parle   Mer 24 Fév - 21:24

avatar

Mason O'Brady
They are to Tree Hill
─────────────♡─────────────
They are to Tree Hill
messages : 143


Il faut qu'on parle × ft. MASON & LENA
Oui, notre destin était que Léna et Moi vivons ensemble. C'est comme ça et ça ne changera pas, j'ai attendu ça depuis des mois pour que je brise encore sa confiance. Car elle n'accorde une seconde chance, car je lui promet de ne plus faire de connerie et surtout lui prouver tout mon amour même si elle sait déjà à quel degré je l'aime. Je lui souris en l'entendant parler. Ma femme me confit qu'elle n'avait plus l'intention de partir d'ici, elle restait et tant qu'elle était avec moi alors c'était parfait. Moi aussi, ont avaient prit place sur le canapé, Léna se fatiguée rapidement avec sa grossesse et le termes qui arrivait rapidement. Elle voulait en savoir plus sur les huit derniers mois passé loin d'elle. Je ne suis pas un mec qui ment alors je suis sincère et lui explique que ce fut infernal, que j'avais couper les ponts avec certains et que j'étais le mec le plis ennuyeux de tous les temps. Car habituellement je suis plutôt bon vivant, au contraire on m'apprécie pour mon dynamisme et mon côté dingue. Elle s'excusait une fois de plus, elle culpabilisé pourtant elle ne devait pas. Ecoute, je t'es dis de ne pas être désolé, tu n'ai pour rien et de toute façon c'est le passé on ne peut pas le changer. Aujourd'hui on se retrouve et les choses vont s'arrangeait. Mais sache que tu n'es pour rien. Bref, il fallait avancé maintenant et arrêter de penser au passé. Tout ça été loin, aujourd'hui nous étions heureux et dans quelques semaines nous seront comblé. Léna me propose d'aller chercher ses valises ou alors lui faire visiter l’appartement. Je me levais du canapé et me mis face à ma compagne, elle me complimentait ce qui m'arrachait un sourire. Je pris ses mains et l'aider à se mettre debout, une main se pose au creux de ses reins et l'embrasse. Merci du compliment, je te le rends tu es toujours aussi magnifique. Je souris à la jolie blonde et pris sa main. Je te propose de visiter l'appartement et on part direction ton hôtel. J'avais sa main dans la mienne, je commençais à lui faire visiter notre chez nous, car fini la vie seul ici. Je commençais par la cuisine qui donnait sur le salon, l'appartement avait été travaillé par des professionnels du design, puis je lui montre la mezzanine où j'avais installer un piano on y monté par les escaliers en verre. J'avais une grande terrasse le salon été entouré de grandes baies vitrées, puis je l'invité à se rendre à l'étage. On trouvé deux chambres, dont une qui servait de bureau étant seul, le long du couloir mon dressing qui allait devenir le notre. Enfin, bref, je fis le tour c'était vraiment très grand. Il te plait? Je sais c'est luxueux, mais tu sais que j'aime le confort.
code by lizzou × gifs by tumblr

────────────☆ ☆ ☆ ☆ ☆────────────

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Il faut qu'on parle   Jeu 25 Fév - 19:23

avatar

Lena S. Smith
Back to Tree Hill
─────────────♡─────────────
Back to Tree Hill
messages : 57
âge : 30




Il faut qu’on parle
Ft. Mason O’Brady
 
De nouveau installée sur le canapé, Lena prit la main du beau brun en souriant. Si huit mois auparavant, on lui avait dit qu’elle retenterait quelque chose avec Mason, elle ne l’aurait jamais cru. Elle regarda son compagnon en souriant. Et discrètement, elle se pinça pour être sûre qu’elle n’était pas en train de rêver. Elle se pencha et déposa un baiser sur la joue du jeune homme. Cette grossesse les rapprochés. Sans ça, Lena ne serait pas revenue à Tree Hill et ils ne se seraient pas retrouvés. La belle blonde s’excusa une nouvelle fois pour la demande de divorce. Quoi qu’il dise, elle s’en voulait. Elle savait qu’elle aurait dû se battre plus fort, mais elle avait baissé les bras. Elle se sentait mal de savoir qu’il avait été aussi déprimé durant son absence.  "Merci mon cœur! On tourne la page et on commence un nouveau chapitre de notre vie!" Elle le regarda en souriant et entremêla ses doigts aux siens. Elle s’approcha et l’embrassa tendrement. Mason avait raison. Maintenant, ils devaient avancer. Bien sûr qu’ils n’oublieraient pas ses huit mois, mais ils devaient cesser d’y penser. Après lui avoir demandé s’il voulait lui faire visiter l’appartement ou aller à l’hôtel, Mason se leva et aida Lena à en faire autant. "Je ressemble à une grosse baleine échouée sur la plage!" Elle le regarda en riant et le remercia du compliment. A ce moment précis, elle ne se sentait absolument pas magnifique, mais s’il la voyait comme ça, ça lui convenait. "D’accord, on fais ça. J’ai hâte de découvrir notre nouveau chez nous." Lena lui serra doucement la main en souriant et elle le suivit à travers l’appartement. C’était un bel appartement, très lumineux et très spacieux. Exactement ce qu’ils aimaient tous les deux. "Cet appartement est superbe, Mason! On…On va être bien ici avec notre famille!" Elle leva les yeux vers lui, sans cesser de sourire. Elle était si heureuse que son sourire était impossible à faire disparaître. "Notre maison te manque parfois?"  Sans lui lâcher la main, le couple retourna au salon, juste avant de partir pour l’hôtel afin de récupérer les affaires de la belle. Lena s’approcha de Mason et murmura au creux de son oreille. "J’ai hâte que notre fille soit née et que mon gros ventre disparaisse afin que l’on puisse vraiment se retrouver. Huit mois, c’est très long!" Elle lui fit un clin d’œil et se mit à rire.

© Belzébuth

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Il faut qu'on parle   



Contenu sponsorisé
─────────────♡─────────────

Revenir en haut Aller en bas
 

Il faut qu'on parle

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

 Sujets similaires

-
» Il faut qu'on parle
» Faut-il parler de son passé dans le couple ?
» Faut-il revoir le modèle d'intégration français ?
» comment leur expliquez-vous qu'il ne faut pas taper?
» les 100 films qu' il faut avoir vus dans sa vie...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Always One Tree Hill :: Partie " La ville de Tree Hill "-
Brooke & Tyler
Joan & Julian
✰ Fiches PUB ✰
HTTP. Pub rpg design.
HTTP. bazzart.