AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  


Partagez | 
 

 Voila mon secret, toujours t'aimer et ne jamais t'oublier

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
Message
MessageSujet: Voila mon secret, toujours t'aimer et ne jamais t'oublier   Jeu 6 Aoû - 19:49



Invité
Invité
─────────────♡─────────────



Athéna Emaline Mitchell
Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit. Vivamus nec neque ac purus blandit fringilla vitae vitae felis. Vestibulum tellus augue, porttitor ut velit nec, vestibulum cursus ligula. Fusce porttitor facilisis aliquet. Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit. In et orci euismod, tincidunt dui sed, venenatis massa. Maecenas id orci a dolor semper volutpat. Phasellus eleifend massa ex, nec interdum nisi venenatis non. Nullam convallis, tellus at tempus hendrerit, leo nunc malesuada nibh, eget elementum justo neque eget dui. Quisque rhoncus nunc non venenatis faucibus. Sed blandit, nunc ac mollis tempor, est risus varius nibh, a volutpat felis nunc id metus. Suspendisse quis commodo turpis. Nulla eget sagittis sapien.
Liens à ajouter +-

- Brooke Davis Baker
- Helena Davis
- Tyler Hamilton
- Austin McCallister
- Aiden M. Cooper
- Jenny Marshall
- Haley James Scott
- Julian A. Baker
- Quinn James Evans

liens recherchés
(f) nature du lien
description.
(m) nature du lien
description.
fiche de night sky. / avatar de night sky. / gif de tumblr


Dernière édition par Athéna E. Mitchell le Jeu 13 Aoû - 21:19, édité 11 fois
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Voila mon secret, toujours t'aimer et ne jamais t'oublier   Jeu 6 Aoû - 19:49



Invité
Invité
─────────────♡─────────────

Boys

Aiden M. Cooper
Meilleur ami
Il la prit, elle tombait, il la prit dans ses bras, il la serra étroitement sans avoir conscience de ce qu’il faisait. Il la soutenait tout en chancelant. Il était comme s’il avait la tête pleine de fumée ; des éclairs lui passaient entre les cils ; ses idées s’évanouissaient ; il lui semblait qu’il accomplissait un acte religieux et qu’il commettait une profanation. Ducostte-1.jpg reste il n’avait pas le moindre désir de cette femme ravissante dont il sentait la forme contre sa poitrine. Il était éperdu d’amour. Elle lui prit une main et la posa sur son cœur. Il sentit le papier qui y était. Il balbutia : « Vous m’aimez donc ? » Elle répondit d’une voix si basse que ce n’était plus qu’un souffle qu’on entendait à peine : « Tais-toi ! tu le sais ! » Et elle cacha sa tête rouge dans le sein du jeune homme superbe et enivré. Il tomba sur le banc, elle près de lui. Ils n’avaient plus de paroles. Les étoiles commençaient à rayonner. Comment se fit-il que leurs lèvres se rencontrèrent ? Comment se fait-il que l’oiseau chante, que la neige fonde, que la rose s’ouvre, que mai s’épanouisse, que l’aube blanchisse derrière les arbres noirs au sommet frissonnant des collines ? Un baiser, et ce fut tout. Tous deux tressaillirent, et ils se regardèrent dans l’ombre avec des yeux éclatants. Ils ne sentaient ni la nuit fraîche, ni la pierre froide, ni la terre humide, ni l’herbe mouillée, ils se regardaient et ils avaient le cœur plein de pensées. Ils s’étaient pris les mains, sans savoir.
© avatar night sky.
Austin McCallister
Protégé
Il la prit, elle tombait, il la prit dans ses bras, il la serra étroitement sans avoir conscience de ce qu’il faisait. Il la soutenait tout en chancelant. Il était comme s’il avait la tête pleine de fumée ; des éclairs lui passaient entre les cils ; ses idées s’évanouissaient ; il lui semblait qu’il accomplissait un acte religieux et qu’il commettait une profanation. Ducostte-1.jpg reste il n’avait pas le moindre désir de cette femme ravissante dont il sentait la forme contre sa poitrine. Il était éperdu d’amour. Elle lui prit une main et la posa sur son cœur. Il sentit le papier qui y était. Il balbutia : « Vous m’aimez donc ? » Elle répondit d’une voix si basse que ce n’était plus qu’un souffle qu’on entendait à peine : « Tais-toi ! tu le sais ! » Et elle cacha sa tête rouge dans le sein du jeune homme superbe et enivré. Il tomba sur le banc, elle près de lui. Ils n’avaient plus de paroles. Les étoiles commençaient à rayonner. Comment se fit-il que leurs lèvres se rencontrèrent ? Comment se fait-il que l’oiseau chante, que la neige fonde, que la rose s’ouvre, que mai s’épanouisse, que l’aube blanchisse derrière les arbres noirs au sommet frissonnant des collines ? Un baiser, et ce fut tout. Tous deux tressaillirent, et ils se regardèrent dans l’ombre avec des yeux éclatants. Ils ne sentaient ni la nuit fraîche, ni la pierre froide, ni la terre humide, ni l’herbe mouillée, ils se regardaient et ils avaient le cœur plein de pensées. Ils s’étaient pris les mains, sans savoir.
© avatar night sky.




Tyler Hamilton
En construction
Il la prit, elle tombait, il la prit dans ses bras, il la serra étroitement sans avoir conscience de ce qu’il faisait. Il la soutenait tout en chancelant. Il était comme s’il avait la tête pleine de fumée ; des éclairs lui passaient entre les cils ; ses idées s’évanouissaient ; il lui semblait qu’il accomplissait un acte religieux et qu’il commettait une profanation. Ducostte-1.jpg reste il n’avait pas le moindre désir de cette femme ravissante dont il sentait la forme contre sa poitrine. Il était éperdu d’amour. Elle lui prit une main et la posa sur son cœur. Il sentit le papier qui y était. Il balbutia : « Vous m’aimez donc ? » Elle répondit d’une voix si basse que ce n’était plus qu’un souffle qu’on entendait à peine : « Tais-toi ! tu le sais ! » Et elle cacha sa tête rouge dans le sein du jeune homme superbe et enivré. Il tomba sur le banc, elle près de lui. Ils n’avaient plus de paroles. Les étoiles commençaient à rayonner. Comment se fit-il que leurs lèvres se rencontrèrent ? Comment se fait-il que l’oiseau chante, que la neige fonde, que la rose s’ouvre, que mai s’épanouisse, que l’aube blanchisse derrière les arbres noirs au sommet frissonnant des collines ? Un baiser, et ce fut tout. Tous deux tressaillirent, et ils se regardèrent dans l’ombre avec des yeux éclatants. Ils ne sentaient ni la nuit fraîche, ni la pierre froide, ni la terre humide, ni l’herbe mouillée, ils se regardaient et ils avaient le cœur plein de pensées. Ils s’étaient pris les mains, sans savoir.
© avatar night sky.
Julian A. Baker
En construction
Il la prit, elle tombait, il la prit dans ses bras, il la serra étroitement sans avoir conscience de ce qu’il faisait. Il la soutenait tout en chancelant. Il était comme s’il avait la tête pleine de fumée ; des éclairs lui passaient entre les cils ; ses idées s’évanouissaient ; il lui semblait qu’il accomplissait un acte religieux et qu’il commettait une profanation. Ducostte-1.jpg reste il n’avait pas le moindre désir de cette femme ravissante dont il sentait la forme contre sa poitrine. Il était éperdu d’amour. Elle lui prit une main et la posa sur son cœur. Il sentit le papier qui y était. Il balbutia : « Vous m’aimez donc ? » Elle répondit d’une voix si basse que ce n’était plus qu’un souffle qu’on entendait à peine : « Tais-toi ! tu le sais ! » Et elle cacha sa tête rouge dans le sein du jeune homme superbe et enivré. Il tomba sur le banc, elle près de lui. Ils n’avaient plus de paroles. Les étoiles commençaient à rayonner. Comment se fit-il que leurs lèvres se rencontrèrent ? Comment se fait-il que l’oiseau chante, que la neige fonde, que la rose s’ouvre, que mai s’épanouisse, que l’aube blanchisse derrière les arbres noirs au sommet frissonnant des collines ? Un baiser, et ce fut tout. Tous deux tressaillirent, et ils se regardèrent dans l’ombre avec des yeux éclatants. Ils ne sentaient ni la nuit fraîche, ni la pierre froide, ni la terre humide, ni l’herbe mouillée, ils se regardaient et ils avaient le cœur plein de pensées. Ils s’étaient pris les mains, sans savoir.
© avatar night sky.




prénom prénom nom
nature du lien
Il la prit, elle tombait, il la prit dans ses bras, il la serra étroitement sans avoir conscience de ce qu’il faisait. Il la soutenait tout en chancelant. Il était comme s’il avait la tête pleine de fumée ; des éclairs lui passaient entre les cils ; ses idées s’évanouissaient ; il lui semblait qu’il accomplissait un acte religieux et qu’il commettait une profanation. Ducostte-1.jpg reste il n’avait pas le moindre désir de cette femme ravissante dont il sentait la forme contre sa poitrine. Il était éperdu d’amour. Elle lui prit une main et la posa sur son cœur. Il sentit le papier qui y était. Il balbutia : « Vous m’aimez donc ? » Elle répondit d’une voix si basse que ce n’était plus qu’un souffle qu’on entendait à peine : « Tais-toi ! tu le sais ! » Et elle cacha sa tête rouge dans le sein du jeune homme superbe et enivré. Il tomba sur le banc, elle près de lui. Ils n’avaient plus de paroles. Les étoiles commençaient à rayonner. Comment se fit-il que leurs lèvres se rencontrèrent ? Comment se fait-il que l’oiseau chante, que la neige fonde, que la rose s’ouvre, que mai s’épanouisse, que l’aube blanchisse derrière les arbres noirs au sommet frissonnant des collines ? Un baiser, et ce fut tout. Tous deux tressaillirent, et ils se regardèrent dans l’ombre avec des yeux éclatants. Ils ne sentaient ni la nuit fraîche, ni la pierre froide, ni la terre humide, ni l’herbe mouillée, ils se regardaient et ils avaient le cœur plein de pensées. Ils s’étaient pris les mains, sans savoir.
© avatar night sky.
prénom prénom nom
nature du lien
Il la prit, elle tombait, il la prit dans ses bras, il la serra étroitement sans avoir conscience de ce qu’il faisait. Il la soutenait tout en chancelant. Il était comme s’il avait la tête pleine de fumée ; des éclairs lui passaient entre les cils ; ses idées s’évanouissaient ; il lui semblait qu’il accomplissait un acte religieux et qu’il commettait une profanation. Ducostte-1.jpg reste il n’avait pas le moindre désir de cette femme ravissante dont il sentait la forme contre sa poitrine. Il était éperdu d’amour. Elle lui prit une main et la posa sur son cœur. Il sentit le papier qui y était. Il balbutia : « Vous m’aimez donc ? » Elle répondit d’une voix si basse que ce n’était plus qu’un souffle qu’on entendait à peine : « Tais-toi ! tu le sais ! » Et elle cacha sa tête rouge dans le sein du jeune homme superbe et enivré. Il tomba sur le banc, elle près de lui. Ils n’avaient plus de paroles. Les étoiles commençaient à rayonner. Comment se fit-il que leurs lèvres se rencontrèrent ? Comment se fait-il que l’oiseau chante, que la neige fonde, que la rose s’ouvre, que mai s’épanouisse, que l’aube blanchisse derrière les arbres noirs au sommet frissonnant des collines ? Un baiser, et ce fut tout. Tous deux tressaillirent, et ils se regardèrent dans l’ombre avec des yeux éclatants. Ils ne sentaient ni la nuit fraîche, ni la pierre froide, ni la terre humide, ni l’herbe mouillée, ils se regardaient et ils avaient le cœur plein de pensées. Ils s’étaient pris les mains, sans savoir.
© avatar night sky.


Code:

<style> #avainfos { width: 200px; height: 320px; overflow: hidden; } .ficheava { width: 200px; height: 320px; } .lieninfos { width: 190px; height: 304px; background: #f8f7f4; margin-top: 0px; transition: all 1s; border-radius: 5px; } #avainfos:hover>.lieninfos { margin-top: -315px; } .lienpseudo { font-size: 18px; font-family: times new roman; text-transform: uppercase; letter-spacing: -1px; word-spacing: -4px; color: #858481; text-shadow: 0px 0px 2px; margin-top: 6px; } .pseudof1 { color: #e384b5; } .pseudof2 { color: #e79c88; } .lienature { font-size: 8px; font-family: arial; text-transform: uppercase; letter-spacing: 1px; color: #bab5a4; } .liendesc { width: 180px; height: 230px; overflow: auto; text-align: justify; color: #aba89f; font-family: arial; font-size: 11px; line-height: 10px; } .creditsava { font-size: 8px; font-family: arial; color: #c1c0be; }</style>


<center><table><td><center><div id="avainfos"><div class="ficheava" div style="background: url('http://img15.hostingpics.net/pics/3445332758.png');"></div><div class="lieninfos"><div class="lienpseudo"><font class="pseudof1">prénom</font> <font class="pseudof2">prénom</font> <font class="pseudof1">nom</font></div><div class="lienature">nature du lien</div><div class="liendesc"> Il la prit, elle tombait, il la prit dans ses bras, il la serra étroitement sans avoir conscience de ce qu’il faisait. Il la soutenait tout en chancelant. Il était comme s’il avait la tête pleine de fumée ; des éclairs lui passaient entre les cils ; ses idées s’évanouissaient ; il lui semblait qu’il accomplissait un acte religieux et qu’il commettait une profanation. Ducostte-1.jpg reste il n’avait pas le moindre désir de cette femme ravissante dont il sentait la forme contre sa poitrine. Il était éperdu d’amour. Elle lui prit une main et la posa sur son cœur. Il sentit le papier qui y était. Il balbutia : « Vous m’aimez donc ? » Elle répondit d’une voix si basse que ce n’était plus qu’un souffle qu’on entendait à peine : « Tais-toi ! tu le sais ! » Et elle cacha sa tête rouge dans le sein du jeune homme superbe et enivré. Il tomba sur le banc, elle près de lui. Ils n’avaient plus de paroles. Les étoiles commençaient à rayonner. Comment se fit-il que leurs lèvres se rencontrèrent ? Comment se fait-il que l’oiseau chante, que la neige fonde, que la rose s’ouvre, que mai s’épanouisse, que l’aube blanchisse derrière les arbres noirs au sommet frissonnant des collines ? Un baiser, et ce fut tout. Tous deux tressaillirent, et ils se regardèrent dans l’ombre avec des yeux éclatants. Ils ne sentaient ni la nuit fraîche, ni la pierre froide, ni la terre humide, ni l’herbe mouillée, ils se regardaient et ils avaient le cœur plein de pensées. Ils s’étaient pris les mains, sans savoir. </div><div class="creditsava">© avatar night sky.</div></div></div></center></td><td><center><div id="avainfos"><div class="ficheava" div style="background: url('http://img15.hostingpics.net/pics/7438854250.png');"></div><div class="lieninfos"><div class="lienpseudo"><font class="pseudof1">prénom</font> <font class="pseudof2">prénom</font> <font class="pseudof1">nom</font></div><div class="lienature">nature du lien</div><div class="liendesc"> Il la prit, elle tombait, il la prit dans ses bras, il la serra étroitement sans avoir conscience de ce qu’il faisait. Il la soutenait tout en chancelant. Il était comme s’il avait la tête pleine de fumée ; des éclairs lui passaient entre les cils ; ses idées s’évanouissaient ; il lui semblait qu’il accomplissait un acte religieux et qu’il commettait une profanation. Ducostte-1.jpg reste il n’avait pas le moindre désir de cette femme ravissante dont il sentait la forme contre sa poitrine. Il était éperdu d’amour. Elle lui prit une main et la posa sur son cœur. Il sentit le papier qui y était. Il balbutia : « Vous m’aimez donc ? » Elle répondit d’une voix si basse que ce n’était plus qu’un souffle qu’on entendait à peine : « Tais-toi ! tu le sais ! » Et elle cacha sa tête rouge dans le sein du jeune homme superbe et enivré. Il tomba sur le banc, elle près de lui. Ils n’avaient plus de paroles. Les étoiles commençaient à rayonner. Comment se fit-il que leurs lèvres se rencontrèrent ? Comment se fait-il que l’oiseau chante, que la neige fonde, que la rose s’ouvre, que mai s’épanouisse, que l’aube blanchisse derrière les arbres noirs au sommet frissonnant des collines ? Un baiser, et ce fut tout. Tous deux tressaillirent, et ils se regardèrent dans l’ombre avec des yeux éclatants. Ils ne sentaient ni la nuit fraîche, ni la pierre froide, ni la terre humide, ni l’herbe mouillée, ils se regardaient et ils avaient le cœur plein de pensées. Ils s’étaient pris les mains, sans savoir. </div><div class="creditsava">© avatar night sky.</div></div></div></center></td></table></center>



Dernière édition par Athéna E. Mitchell le Jeu 13 Aoû - 21:14, édité 8 fois
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Voila mon secret, toujours t'aimer et ne jamais t'oublier   Jeu 6 Aoû - 19:50



Invité
Invité
─────────────♡─────────────

Girls



Brooke Davis Baker
Amie
Il la prit, elle tombait, il la prit dans ses bras, il la serra étroitement sans avoir conscience de ce qu’il faisait. Il la soutenait tout en chancelant. Il était comme s’il avait la tête pleine de fumée ; des éclairs lui passaient entre les cils ; ses idées s’évanouissaient ; il lui semblait qu’il accomplissait un acte religieux et qu’il commettait une profanation. Ducostte-1.jpg reste il n’avait pas le moindre désir de cette femme ravissante dont il sentait la forme contre sa poitrine. Il était éperdu d’amour. Elle lui prit une main et la posa sur son cœur. Il sentit le papier qui y était. Il balbutia : « Vous m’aimez donc ? » Elle répondit d’une voix si basse que ce n’était plus qu’un souffle qu’on entendait à peine : « Tais-toi ! tu le sais ! » Et elle cacha sa tête rouge dans le sein du jeune homme superbe et enivré. Il tomba sur le banc, elle près de lui. Ils n’avaient plus de paroles. Les étoiles commençaient à rayonner. Comment se fit-il que leurs lèvres se rencontrèrent ? Comment se fait-il que l’oiseau chante, que la neige fonde, que la rose s’ouvre, que mai s’épanouisse, que l’aube blanchisse derrière les arbres noirs au sommet frissonnant des collines ? Un baiser, et ce fut tout. Tous deux tressaillirent, et ils se regardèrent dans l’ombre avec des yeux éclatants. Ils ne sentaient ni la nuit fraîche, ni la pierre froide, ni la terre humide, ni l’herbe mouillée, ils se regardaient et ils avaient le cœur plein de pensées. Ils s’étaient pris les mains, sans savoir.
© avatar night sky.
Helena Davis
En construction
Il la prit, elle tombait, il la prit dans ses bras, il la serra étroitement sans avoir conscience de ce qu’il faisait. Il la soutenait tout en chancelant. Il était comme s’il avait la tête pleine de fumée ; des éclairs lui passaient entre les cils ; ses idées s’évanouissaient ; il lui semblait qu’il accomplissait un acte religieux et qu’il commettait une profanation. Ducostte-1.jpg reste il n’avait pas le moindre désir de cette femme ravissante dont il sentait la forme contre sa poitrine. Il était éperdu d’amour. Elle lui prit une main et la posa sur son cœur. Il sentit le papier qui y était. Il balbutia : « Vous m’aimez donc ? » Elle répondit d’une voix si basse que ce n’était plus qu’un souffle qu’on entendait à peine : « Tais-toi ! tu le sais ! » Et elle cacha sa tête rouge dans le sein du jeune homme superbe et enivré. Il tomba sur le banc, elle près de lui. Ils n’avaient plus de paroles. Les étoiles commençaient à rayonner. Comment se fit-il que leurs lèvres se rencontrèrent ? Comment se fait-il que l’oiseau chante, que la neige fonde, que la rose s’ouvre, que mai s’épanouisse, que l’aube blanchisse derrière les arbres noirs au sommet frissonnant des collines ? Un baiser, et ce fut tout. Tous deux tressaillirent, et ils se regardèrent dans l’ombre avec des yeux éclatants. Ils ne sentaient ni la nuit fraîche, ni la pierre froide, ni la terre humide, ni l’herbe mouillée, ils se regardaient et ils avaient le cœur plein de pensées. Ils s’étaient pris les mains, sans savoir.
© avatar night sky.




Jenny Marshall
En construction
Il la prit, elle tombait, il la prit dans ses bras, il la serra étroitement sans avoir conscience de ce qu’il faisait. Il la soutenait tout en chancelant. Il était comme s’il avait la tête pleine de fumée ; des éclairs lui passaient entre les cils ; ses idées s’évanouissaient ; il lui semblait qu’il accomplissait un acte religieux et qu’il commettait une profanation. Ducostte-1.jpg reste il n’avait pas le moindre désir de cette femme ravissante dont il sentait la forme contre sa poitrine. Il était éperdu d’amour. Elle lui prit une main et la posa sur son cœur. Il sentit le papier qui y était. Il balbutia : « Vous m’aimez donc ? » Elle répondit d’une voix si basse que ce n’était plus qu’un souffle qu’on entendait à peine : « Tais-toi ! tu le sais ! » Et elle cacha sa tête rouge dans le sein du jeune homme superbe et enivré. Il tomba sur le banc, elle près de lui. Ils n’avaient plus de paroles. Les étoiles commençaient à rayonner. Comment se fit-il que leurs lèvres se rencontrèrent ? Comment se fait-il que l’oiseau chante, que la neige fonde, que la rose s’ouvre, que mai s’épanouisse, que l’aube blanchisse derrière les arbres noirs au sommet frissonnant des collines ? Un baiser, et ce fut tout. Tous deux tressaillirent, et ils se regardèrent dans l’ombre avec des yeux éclatants. Ils ne sentaient ni la nuit fraîche, ni la pierre froide, ni la terre humide, ni l’herbe mouillée, ils se regardaient et ils avaient le cœur plein de pensées. Ils s’étaient pris les mains, sans savoir.
© avatar night sky.
Haley James Scott
Cliente
Il la prit, elle tombait, il la prit dans ses bras, il la serra étroitement sans avoir conscience de ce qu’il faisait. Il la soutenait tout en chancelant. Il était comme s’il avait la tête pleine de fumée ; des éclairs lui passaient entre les cils ; ses idées s’évanouissaient ; il lui semblait qu’il accomplissait un acte religieux et qu’il commettait une profanation. Ducostte-1.jpg reste il n’avait pas le moindre désir de cette femme ravissante dont il sentait la forme contre sa poitrine. Il était éperdu d’amour. Elle lui prit une main et la posa sur son cœur. Il sentit le papier qui y était. Il balbutia : « Vous m’aimez donc ? » Elle répondit d’une voix si basse que ce n’était plus qu’un souffle qu’on entendait à peine : « Tais-toi ! tu le sais ! » Et elle cacha sa tête rouge dans le sein du jeune homme superbe et enivré. Il tomba sur le banc, elle près de lui. Ils n’avaient plus de paroles. Les étoiles commençaient à rayonner. Comment se fit-il que leurs lèvres se rencontrèrent ? Comment se fait-il que l’oiseau chante, que la neige fonde, que la rose s’ouvre, que mai s’épanouisse, que l’aube blanchisse derrière les arbres noirs au sommet frissonnant des collines ? Un baiser, et ce fut tout. Tous deux tressaillirent, et ils se regardèrent dans l’ombre avec des yeux éclatants. Ils ne sentaient ni la nuit fraîche, ni la pierre froide, ni la terre humide, ni l’herbe mouillée, ils se regardaient et ils avaient le cœur plein de pensées. Ils s’étaient pris les mains, sans savoir.
© avatar night sky.




Quinn James Evans
En construction
Il la prit, elle tombait, il la prit dans ses bras, il la serra étroitement sans avoir conscience de ce qu’il faisait. Il la soutenait tout en chancelant. Il était comme s’il avait la tête pleine de fumée ; des éclairs lui passaient entre les cils ; ses idées s’évanouissaient ; il lui semblait qu’il accomplissait un acte religieux et qu’il commettait une profanation. Ducostte-1.jpg reste il n’avait pas le moindre désir de cette femme ravissante dont il sentait la forme contre sa poitrine. Il était éperdu d’amour. Elle lui prit une main et la posa sur son cœur. Il sentit le papier qui y était. Il balbutia : « Vous m’aimez donc ? » Elle répondit d’une voix si basse que ce n’était plus qu’un souffle qu’on entendait à peine : « Tais-toi ! tu le sais ! » Et elle cacha sa tête rouge dans le sein du jeune homme superbe et enivré. Il tomba sur le banc, elle près de lui. Ils n’avaient plus de paroles. Les étoiles commençaient à rayonner. Comment se fit-il que leurs lèvres se rencontrèrent ? Comment se fait-il que l’oiseau chante, que la neige fonde, que la rose s’ouvre, que mai s’épanouisse, que l’aube blanchisse derrière les arbres noirs au sommet frissonnant des collines ? Un baiser, et ce fut tout. Tous deux tressaillirent, et ils se regardèrent dans l’ombre avec des yeux éclatants. Ils ne sentaient ni la nuit fraîche, ni la pierre froide, ni la terre humide, ni l’herbe mouillée, ils se regardaient et ils avaient le cœur plein de pensées. Ils s’étaient pris les mains, sans savoir.
© avatar night sky.
prénom prénom nom
nature du lien
Il la prit, elle tombait, il la prit dans ses bras, il la serra étroitement sans avoir conscience de ce qu’il faisait. Il la soutenait tout en chancelant. Il était comme s’il avait la tête pleine de fumée ; des éclairs lui passaient entre les cils ; ses idées s’évanouissaient ; il lui semblait qu’il accomplissait un acte religieux et qu’il commettait une profanation. Ducostte-1.jpg reste il n’avait pas le moindre désir de cette femme ravissante dont il sentait la forme contre sa poitrine. Il était éperdu d’amour. Elle lui prit une main et la posa sur son cœur. Il sentit le papier qui y était. Il balbutia : « Vous m’aimez donc ? » Elle répondit d’une voix si basse que ce n’était plus qu’un souffle qu’on entendait à peine : « Tais-toi ! tu le sais ! » Et elle cacha sa tête rouge dans le sein du jeune homme superbe et enivré. Il tomba sur le banc, elle près de lui. Ils n’avaient plus de paroles. Les étoiles commençaient à rayonner. Comment se fit-il que leurs lèvres se rencontrèrent ? Comment se fait-il que l’oiseau chante, que la neige fonde, que la rose s’ouvre, que mai s’épanouisse, que l’aube blanchisse derrière les arbres noirs au sommet frissonnant des collines ? Un baiser, et ce fut tout. Tous deux tressaillirent, et ils se regardèrent dans l’ombre avec des yeux éclatants. Ils ne sentaient ni la nuit fraîche, ni la pierre froide, ni la terre humide, ni l’herbe mouillée, ils se regardaient et ils avaient le cœur plein de pensées. Ils s’étaient pris les mains, sans savoir.
© avatar night sky.


Code:

<style> #avainfos { width: 200px; height: 320px; overflow: hidden; } .ficheava { width: 200px; height: 320px; } .lieninfos { width: 190px; height: 304px; background: #f8f7f4; margin-top: 0px; transition: all 1s; border-radius: 5px; } #avainfos:hover>.lieninfos { margin-top: -315px; } .lienpseudo { font-size: 18px; font-family: times new roman; text-transform: uppercase; letter-spacing: -1px; word-spacing: -4px; color: #858481; text-shadow: 0px 0px 2px; margin-top: 6px; } .pseudof1 { color: #e384b5; } .pseudof2 { color: #e79c88; } .lienature { font-size: 8px; font-family: arial; text-transform: uppercase; letter-spacing: 1px; color: #bab5a4; } .liendesc { width: 180px; height: 230px; overflow: auto; text-align: justify; color: #aba89f; font-family: arial; font-size: 11px; line-height: 10px; } .creditsava { font-size: 8px; font-family: arial; color: #c1c0be; }</style>


<center><table><td><center><div id="avainfos"><div class="ficheava" div style="background: url('http://img15.hostingpics.net/pics/3445332758.png');"></div><div class="lieninfos"><div class="lienpseudo"><font class="pseudof1">prénom</font> <font class="pseudof2">prénom</font> <font class="pseudof1">nom</font></div><div class="lienature">nature du lien</div><div class="liendesc"> Il la prit, elle tombait, il la prit dans ses bras, il la serra étroitement sans avoir conscience de ce qu’il faisait. Il la soutenait tout en chancelant. Il était comme s’il avait la tête pleine de fumée ; des éclairs lui passaient entre les cils ; ses idées s’évanouissaient ; il lui semblait qu’il accomplissait un acte religieux et qu’il commettait une profanation. Ducostte-1.jpg reste il n’avait pas le moindre désir de cette femme ravissante dont il sentait la forme contre sa poitrine. Il était éperdu d’amour. Elle lui prit une main et la posa sur son cœur. Il sentit le papier qui y était. Il balbutia : « Vous m’aimez donc ? » Elle répondit d’une voix si basse que ce n’était plus qu’un souffle qu’on entendait à peine : « Tais-toi ! tu le sais ! » Et elle cacha sa tête rouge dans le sein du jeune homme superbe et enivré. Il tomba sur le banc, elle près de lui. Ils n’avaient plus de paroles. Les étoiles commençaient à rayonner. Comment se fit-il que leurs lèvres se rencontrèrent ? Comment se fait-il que l’oiseau chante, que la neige fonde, que la rose s’ouvre, que mai s’épanouisse, que l’aube blanchisse derrière les arbres noirs au sommet frissonnant des collines ? Un baiser, et ce fut tout. Tous deux tressaillirent, et ils se regardèrent dans l’ombre avec des yeux éclatants. Ils ne sentaient ni la nuit fraîche, ni la pierre froide, ni la terre humide, ni l’herbe mouillée, ils se regardaient et ils avaient le cœur plein de pensées. Ils s’étaient pris les mains, sans savoir. </div><div class="creditsava">© avatar night sky.</div></div></div></center></td><td><center><div id="avainfos"><div class="ficheava" div style="background: url('http://img15.hostingpics.net/pics/7438854250.png');"></div><div class="lieninfos"><div class="lienpseudo"><font class="pseudof1">prénom</font> <font class="pseudof2">prénom</font> <font class="pseudof1">nom</font></div><div class="lienature">nature du lien</div><div class="liendesc"> Il la prit, elle tombait, il la prit dans ses bras, il la serra étroitement sans avoir conscience de ce qu’il faisait. Il la soutenait tout en chancelant. Il était comme s’il avait la tête pleine de fumée ; des éclairs lui passaient entre les cils ; ses idées s’évanouissaient ; il lui semblait qu’il accomplissait un acte religieux et qu’il commettait une profanation. Ducostte-1.jpg reste il n’avait pas le moindre désir de cette femme ravissante dont il sentait la forme contre sa poitrine. Il était éperdu d’amour. Elle lui prit une main et la posa sur son cœur. Il sentit le papier qui y était. Il balbutia : « Vous m’aimez donc ? » Elle répondit d’une voix si basse que ce n’était plus qu’un souffle qu’on entendait à peine : « Tais-toi ! tu le sais ! » Et elle cacha sa tête rouge dans le sein du jeune homme superbe et enivré. Il tomba sur le banc, elle près de lui. Ils n’avaient plus de paroles. Les étoiles commençaient à rayonner. Comment se fit-il que leurs lèvres se rencontrèrent ? Comment se fait-il que l’oiseau chante, que la neige fonde, que la rose s’ouvre, que mai s’épanouisse, que l’aube blanchisse derrière les arbres noirs au sommet frissonnant des collines ? Un baiser, et ce fut tout. Tous deux tressaillirent, et ils se regardèrent dans l’ombre avec des yeux éclatants. Ils ne sentaient ni la nuit fraîche, ni la pierre froide, ni la terre humide, ni l’herbe mouillée, ils se regardaient et ils avaient le cœur plein de pensées. Ils s’étaient pris les mains, sans savoir. </div><div class="creditsava">© avatar night sky.</div></div></div></center></td></table></center>



Dernière édition par Athéna E. Mitchell le Jeu 13 Aoû - 21:18, édité 7 fois
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Voila mon secret, toujours t'aimer et ne jamais t'oublier   Jeu 6 Aoû - 19:54

avatar

Brooke Davis Baker
FONDATRICE ★ BECAUSE I'M THE BOSS
─────────────♡─────────────
FONDATRICE ★ BECAUSE I'M THE BOSS
messages : 2526
âge : 29

Ma belle un lien? Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Voila mon secret, toujours t'aimer et ne jamais t'oublier   Jeu 6 Aoû - 20:18



Invité
Invité
─────────────♡─────────────

Bien sur avec plaisir Smile
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Voila mon secret, toujours t'aimer et ne jamais t'oublier   Jeu 6 Aoû - 21:00

avatar

Brooke Davis Baker
FONDATRICE ★ BECAUSE I'M THE BOSS
─────────────♡─────────────
FONDATRICE ★ BECAUSE I'M THE BOSS
messages : 2526
âge : 29

Tu aurais une idée?

J'ai pensé que tu pourrais être l'avocate à qui elle fait appel quand elle a besoin et au fur et a mesure, je les vois bien amie qu'en dis-tu?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Voila mon secret, toujours t'aimer et ne jamais t'oublier   Jeu 6 Aoû - 21:07



Invité
Invité
─────────────♡─────────────

Un petit lien :hearty:
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Voila mon secret, toujours t'aimer et ne jamais t'oublier   Jeu 6 Aoû - 21:09



Invité
Invité
─────────────♡─────────────

Brooke : Bien sûr avec plaisir ça me va Smile
Helena: Bien sûr tu aimerais quoi ?
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Voila mon secret, toujours t'aimer et ne jamais t'oublier   Jeu 6 Aoû - 21:47



Invité
Invité
─────────────♡─────────────

un petit lien? par contre je viens un peu en touriste
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Voila mon secret, toujours t'aimer et ne jamais t'oublier   Jeu 6 Aoû - 22:04

avatar

Brooke Davis Baker
FONDATRICE ★ BECAUSE I'M THE BOSS
─────────────♡─────────────
FONDATRICE ★ BECAUSE I'M THE BOSS
messages : 2526
âge : 29

Super alors Smile
Tu veux qu'on développe le scénario ou on voit ça au feeling?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Voila mon secret, toujours t'aimer et ne jamais t'oublier   Jeu 6 Aoû - 22:18



Invité
Invité
─────────────♡─────────────

Brooke : On peut voir sa au feeling Smile
Austin : Bien sur avec plaisir j'ai tout de libre tu cherches quelque chose de particulier
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Voila mon secret, toujours t'aimer et ne jamais t'oublier   Jeu 6 Aoû - 22:28



Invité
Invité
─────────────♡─────────────

j'ai aussi tout de libre sauf sœur de cœur (j'en ai beaucoup pour le moment)
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Voila mon secret, toujours t'aimer et ne jamais t'oublier   Jeu 6 Aoû - 22:43

avatar

Brooke Davis Baker
FONDATRICE ★ BECAUSE I'M THE BOSS
─────────────♡─────────────
FONDATRICE ★ BECAUSE I'M THE BOSS
messages : 2526
âge : 29

Ça me va Smile
Un sujet ça te dit?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Voila mon secret, toujours t'aimer et ne jamais t'oublier   Jeu 6 Aoû - 23:09



Invité
Invité
─────────────♡─────────────

Austin : Parle moi un peu de ton personnage ?
Brooke : Oui avec plaisir pour un sujet Smile
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Voila mon secret, toujours t'aimer et ne jamais t'oublier   Jeu 6 Aoû - 23:11

avatar

Brooke Davis Baker
FONDATRICE ★ BECAUSE I'M THE BOSS
─────────────♡─────────────
FONDATRICE ★ BECAUSE I'M THE BOSS
messages : 2526
âge : 29

Est-ce que cela te dérangerait de le faire
J'ai deux sujets à répondre et je reprend le travail demain jusqu'à lundi :s
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Voila mon secret, toujours t'aimer et ne jamais t'oublier   Jeu 6 Aoû - 23:19



Invité
Invité
─────────────♡─────────────

Pourquoi pas au Karen's café
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Voila mon secret, toujours t'aimer et ne jamais t'oublier   Jeu 6 Aoû - 23:34

avatar

Brooke Davis Baker
FONDATRICE ★ BECAUSE I'M THE BOSS
─────────────♡─────────────
FONDATRICE ★ BECAUSE I'M THE BOSS
messages : 2526
âge : 29

Pourquoi pas elles se croiseraient par hasard et elles prendraient le café ensemble Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Voila mon secret, toujours t'aimer et ne jamais t'oublier   Jeu 6 Aoû - 23:39



Invité
Invité
─────────────♡─────────────

alors Austin est né à Tree Hill, C'est une garçon populaire à son lycée, il est capitaine de l'équipe de Raven, sinon il vient d'une riche famille, il est très proche de son grand-frère (Mon scénario) Il connaît les deux jeune sœur de Brooke depuis toujours, surtout Sarah. Austin a un bon caractère, comme tous le monde il est très demander, il a fréquenté pendant deux ans Jenny Marshall jusqu'à il y a deux mois car il a développé des sentiments pour Sara Davis, sa meilleure ami. Austin est très loyal envers ses proches, il peut être têtu et jaloux par moment et il aimerait faire carrière comme basketteur pro.. et il a 17 ans
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Voila mon secret, toujours t'aimer et ne jamais t'oublier   Jeu 6 Aoû - 23:48



Invité
Invité
─────────────♡─────────────

Brooke : http://always-one-tree-hill.forum-canada.net/t140-un-cafe-il-parait-qu-il-est-bon-brooke-athena

Austin : D'accord Athéna vient d'arriver à Tree Hill elle a 28 ans et elle est mariée depuis 5 ans et elle a une fille de 8 ans. Elle travaille comme avocate c'est une personne souriante, charmante et elle aime venir en aide aux autres. Elle adore son métier et elle est très perfectionniste dans tout ce qu'elle entreprend. Ça lui arrive d'être comme dire un peu arrogante vu son métier tout dépend des clients qu'elle reçoit. Elle est venu en aide à Brooke elle l'a aidé à régler un problème. Elle vient d'une famille assez aisée puisqu'ils sont tous médecins chirurgiens, mais elle a préféré être avocate.
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Voila mon secret, toujours t'aimer et ne jamais t'oublier   Ven 7 Aoû - 0:25



Invité
Invité
─────────────♡─────────────

alors je sais pas pourquoi mais je verrais bien une rencontre pas nos parents? du genre nos parents respectif pourraient se connaître au niveau professionnel, vu qu'ils viennent toute les deux d'une riche famille, donc ils auraient commencer à discuter et se rencontre compte que sa clique entre les deux? après je vois bien Athéna devenir une amie proche et venir le défendre ou venir à sa rescousse lorsqu'ils fait quelques bêtises? (du genre, elle viendrait lui payer sa caution suite à une bagarre avec un autre mec qui n'aurait pas été super sympa envers Sara, ou bien entre un des rivaux d'un équipe de basket local qui chercherait à lui enlever sa réputation)

ce n'est qu'une idée, si ca ne convient pas ont peut voir pour autre chose
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Voila mon secret, toujours t'aimer et ne jamais t'oublier   Ven 7 Aoû - 0:36



Invité
Invité
─────────────♡─────────────

sa me va très bien comme lien. Elle pourrait le prendre sous son aile Smile
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Voila mon secret, toujours t'aimer et ne jamais t'oublier   Ven 7 Aoû - 0:47



Invité
Invité
─────────────♡─────────────

oui voilà!!!
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Voila mon secret, toujours t'aimer et ne jamais t'oublier   Ven 7 Aoû - 14:23



Invité
Invité
─────────────♡─────────────

On se fera un sujet lorsque tu seras disponible
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Voila mon secret, toujours t'aimer et ne jamais t'oublier   Ven 7 Aoû - 16:59



Invité
Invité
─────────────♡─────────────

Je veux bien du positif (a) . tu as besoin de quoi en priorité ?
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Voila mon secret, toujours t'aimer et ne jamais t'oublier   Ven 7 Aoû - 17:08



Invité
Invité
─────────────♡─────────────

Je suis nouvelle donc j'ai tout de disponible ma belle toi tu cherche quelque chose de particulier
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Voila mon secret, toujours t'aimer et ne jamais t'oublier   



Contenu sponsorisé
─────────────♡─────────────

Revenir en haut Aller en bas
 

Voila mon secret, toujours t'aimer et ne jamais t'oublier

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

 Sujets similaires

-
» Roch Voisine - Comme j'ai toujours envie d'aimer
» Joli texte : "Aimer la main ouverte"
» Saint Mandrier , c'est toujours aussi joli.....
» toujours fermer la porte !!!!!!
» Secret diary of a demented housewife by Niamh Greene

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Always One Tree Hill :: Partie " L'arrivée en ville "-
Brooke & Tyler
Joan & Julian
✰ Fiches PUB ✰
HTTP. Pub rpg design.
HTTP. bazzart.